Le prochain Miyazaki ne sortira pas avant 2020

Il va falloir prendre son mal en patience pour le prochain long-métrage du maître.

© Studio Ghibli

Ce n’est pas pour rien qu’un des documentaires sur la vie d’Hayao Miyazaki s’appelle Never-ending Man ("L’Homme sans fin"). Ça fait maintenant plus de vingt ans que le cinéaste japonais dit vouloir poser son tablier à chaque fois qu’il termine un film. En 2013, devant 600 journalistes, il annonçait qu’il ne ferait plus de longs-métrages lors d’une conférence de presse pour Le vent se lève.

Mais franchement, plus personne n’y croit vraiment. Miyazaki n’a jamais vraiment cessé de créer. Maintenant, pour la énième fois, le maître revient à 77 ans, pour produire son "dernier" long. Kimi-tachi wa Dō Ikiru ka, qu’on pourrait traduire comme "Comment vis-tu ?", se base sur un livre du même nom publié par Genzaburō Yoshino en 1937, qui raconte l’histoire de Koperu, un jeune lycéen en quête de sens au Japon d’avant-guerre.

Un film en 3D ?

Après son soi-disant "départ à la retraite" en 2013, Miyazaki a travaillé sur Boro The Caterpillar, un court-métrage qui intégrait pour la première fois de l’animation 3D. Un choix inhabituel pour le cinéaste, qui s’est souvent prononcé contre la technologie, notamment en 2016 quand il a qualifié le travail effectué par une intelligence artificielle "d’insulte à la vie".

Tous ses films ont été méticuleusement dessinés à la main - excepté pour les 15 minutes d’infographie utilisée pour le bras d’Ashitaka et les scènes de vers démoniaques dans Princesse Mononoké (1997). Avec ce nouveau long-métrage, il se peut que le réal expérimente encore d’avantage avec l’animation en 3D.

Un travail monumental

En octobre dernier, Miyazaki annonçait qu’il ne parviendrait pas à terminer le film avant les JO de 2020, comme il était prévu au départ. Le producteur Toshio Suzuki, qui a fondé le studio Ghibli avec Miyazaki et Isao Takahata a confirmé récemment qu’il faudrait attendre 3 à 4 ans avant que le film ne voie le jour. D’après une interview accordée à Anime News Network, le studio serait "en train de créer des choses qu’il ne pouvait pas faire avant" d’un point de vue technologique.

Hayao Miyazaki s’est d’abord fait connaître dans les années 1970 pour des séries télévisées telles que Lupin III, Conan, le fils du futur et Sherlock Holmes. En 1984, il fonde le studio Ghibli et dirige de nombreux longs-métrages à succès, dont Laputa : Château dans le ciel, Mon voisin Totoro, Princesse Mononoké, ou Le voyage de Chihiro, pour lequel il remporte l’Oscar du meilleur film d’animation en 2003.

Le réalisateur a d’abord présenté le projet de Comment vis-tu ? en 2016 qu’il a commencé à dessiner alors même qu’il n’avait pas reçu le feu vert des studios. Pour l’instant, il aurait complété 20 minutes de story-board prêtes à être dessinées. À ce rythme, ce n’est pas surprenant que le maître ait besoin de 3 ou 4 années supplémentaires.