Le premier teaser explosif de Tom Hardy en Venom vient de tomber

Tom Hardy en Venom, ça donne ça.

On attendait depuis des semaines les premières images de Venom, le spin-off très attendu de Spider-Man. Après avoir incarné Bane dans The Dark Knight Rises, de Christopher Nolan, pour DC Comics, Tom Hardy rejoint à nouveau l’univers des comics, mais cette fois-ci du côté de Marvel, via Sony.

Ces premières images de Venom reviennent sur les origines du personnage. Dans une ambiance un peu angoissante, on retrouve pêle-mêle notre protagoniste en train de passer un scanner – lequel ne semble d’ailleurs pas se passer comme prévu (les plus attentifs verront les veines de Hardy se noircir quand il a sa crise) –, celle qui lui a visiblement brisé le cœur (campée par Michelle Williams), des cascades à moto, mais surtout, un objet spatial tombé du ciel, et Riz Ahmed, qui joue ce qui ressemble à un grand méchant, face au symbiote alien noir qui donne toute sa force et son identité à notre antihéros.

Plusieurs choses à retenir ici. Déjà, on ne voit toujours pas à quoi ressemble le Venom en question – logique, le tournage est fini depuis peu, et le film sortant dans neuf mois, le travail de postproduction est probablement loin d’être terminé. Aussi, on le savait déjà, mais le vilain célèbre pour ses mésaventures face à un Spider-Man toujours plus fort se retrouvera à San Francisco, loin de l’homme-araignée qui, lui, tisse sa toile sur la grande pomme.

Certains parlent d’un caméo de Tom Holland, qui interprète Peter Parker dans le MCU de Disney, mais rien n’est moins sûr pour l’instant. Pour rappel, Venom ne fait pas partie de l’univers du mastodonte aux oreilles rondes, mais appartient à Sony, lequel détient les droits de la franchise Spider-Man et de tous les personnages autour de ce héros, et compte bien en profiter. D’ailleurs, on retrouve vraiment un esprit film d’horreur, ce qui va en ravir plus d’un – tout comme l’était Logan ou Deadpool, le film est censé être "R-Rated".

La sortie du film réalisé par Ruben Fleischer (Bienvenue à Zombieland) est prévue pour le 18 octobre prochain.

Un personnage majeur

Pour ceux qui ne connaissent pas le personnage, sachez que Venom est dans les comics l’un des adversaires les plus emblématiques de Spider-Man, intimement lié au costume noir qui avait rafraîchi son look au milieu des années 1980.

Explications : durant un énorme cross-over de papier, précurseur des raouts super-héroïques de type Civil War, Marvel avait réuni tous ses héros majeurs dans une série intitulée Secret Wars. Les Avengers, les 4 Fantastiques, les X-Men, et votre sympathique voisin Spider-Man se sont ainsi retrouvés à affronter des super-vilains sur une planète créée par une force cosmique toute-puissante qui n’avait, semble-t-il, pas trouvé meilleur moyen de se divertir.

(© Marvel)

De cette planète extraterrestre, l’ami Peter Parker a rapporté un joli collant noir qui s’est révélé être une entité intelligente, un "symbiote", sorte de costume vivant dont le but était de posséder littéralement notre héros. Lorsque Spider-Man est parvenu à se débarrasser du symbiote, celui-ci a jeté son dévolu sur Eddie Brock, un photographe rival de Peter Parker, fusionnant avec lui pour engendrer Venom.

Leurs haines conjuguées de Peter Parker/Spider-Man donnèrent naissance à une terrible et puissante créature, qui devint immédiatement un super-vilain phare de l’univers Marvel. Venom a d’ailleurs déjà eu les honneurs du cinéma en 2007, sous les traits de Topher Grace, dans le (pas si mal) Spider-Man 3, de Sam Raimi.

Ce n’est pas la première fois que Tom Hardy se glissera dans la peau d’un super-vilain. Abonné aux performances aussi intenses que musclées, de Bronson à The Revenant, en passant par Mad Max: Fury Road, il avait donc marqué les esprits en incarnant Bane en 2012. En passant de DC Comics à Marvel, il aura ainsi donné vie à l’écran à un méchant emblématique de chacune des deux grandes écuries de la bande dessinée américaine. Pas mal dans la filmo.

Article écrit par Arthur Cios, Marc Frohwirth et Louis Lepron.

Journaliste culture depuis 1956. Musique, cinéma et un peu de photographie.