En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Qui est Olivia Cooke, la future star de Hollywood ?

À 23 ans, Olivia Cooke a déjà tout d’une grande. À l’affiche de Katie says goodbye de Wayne Roberts, en compétition au festival de Deauville, la comédienne britannique étincelle. Retour sur un début de carrière fulgurant.

(© Panavision)

Amour des planches

Olivia Cooke naît le 27 décembre 1993 à Oldham - une importante ville du comté du Grand Manchester, en Angleterre - dans une famille n’ayant aucune accointance avec le milieu du cinéma. Son père est officier de police et sa mère commerciale. Après leur divorce, l’intéressée grandit chez cette dernière aux côtés de sa petite sœur. Elle s’essaye à la danse et à la gymnastique avant d’entamer des cours de théâtre à l’âge de huit ans au sein de l’Oldham Theatre Workshop. À 14 ans, remarquée par un agent local de Manchester, on l’aperçoit dans quelques publicités télévisées. Devant ses camarades d’Oldham, elle s’illustre par ailleurs dans des versions musicales revisitées de West Side Story ou Cendrillon, révélant un talent de plus en plus éclatant. Vers 19 ans, elle squatte l’Autumn Term Video des One Direction.

Révélation dans Bates Motel

Très vite, la directrice de casting Beverley Keogh, qui a déjà collaboré avec Danny Boyle ou Dominic Savage, lui dégote deux rôles importants à la télévision. D’abord dans la minisérie Blackout pour la BBC, dans laquelle elle incarne la fille de Christopher Eccleston puis dans The Secret of Crickley Hall, où elle se glisse sous les traits d’une élève tyrannisée au sein d’un orphelinat des années 1940. Mais c’est en 2013 que la Britannique est superbement révélée au grand public grâce à son rôle d’Emma Decody dans la série à succès Bates Motel. Elle y incarne la meilleure amie, atteinte de mucoviscidose, de Norman Bates, le célèbre tueur du film Psychose d’Alfred Hitchcock, originellement campé par le mythique Anthony Perkins. Pour Olivia Cooke, la mise en orbite est faite.

Confirmation dans This is not a love story

Après trois rôles presque anecdotiques au cinéma, dans The Signal de Williams Eubank, Ouija de Stiles White et Les âmes silencieuses de John Pogue, la jeune femme trouve un rôle en or, en 2015, dans la comédie dramatique This is not a love story réalisée par Alfonso Gomez-Rejon (ex-assistant de Martin Scorsese). Auréolé du grand prix du jury (fiction américaine) et du prix du public (films de fiction) à Sundance, le long-métrage relate le quotidien de Greg, un lycéen de terminale timide, qui passe son temps en compagnie de son meilleur et seul pote, Earl. Bientôt, il renoue avec une ancienne amie de maternelle, Rachel, qui souffre d’une leucémie. C’est Olivia Cooke qui hérite de ce personnage et qui fait travailler à fond les glandes lacrymales des spectateurs. Son talent monstre s’affine et se confirme.

Explosion dans Katie says goodbye

"C’est une actrice absolument incroyable. Il en émerge peu de sa trempe chaque année", assure le réalisateur Wayne Roberts, qui lui a confié le rôle principal de son premier film, Katie says goodbye, présenté en compétition au festival de Deauville. Dans tous les plans, la comédienne livre une prestation assez incroyable dans la peau d’une serveuse du sud-ouest américain qui se prostitue pour venir en aide à sa mère et préparer sa nouvelle vie à San Francisco, loin du désert et de la misère sociale. Entre premières amours et violence, ce personnage attachant et d’une gentillesse handicapante se mue peu à peu en étendard de l’abnégation, du courage et de l’espoir. Pour information, Katie says goodbye fait partie d’un triptyque, dont le deuxième volet Richard says goodbye, avec Johnny Depp, a déjà été tourné. À suivre.

(© Panavision)

Décollage vers les étoiles chez Spielberg

Impressionné par ses prouesses, Steven Spielberg a succombé à son tour à la déferlante Cooke. Le 28 mars 2018, la future star en puissance sera en effet à l’affiche de sa nouvelle réalisation, Ready Player One, dont la bande-annonce enthousiasmante (ci-dessous) a fait grand bruit il y a quelques semaines. Le pitch ? Dans un monde en lambeaux, l’Oasis est un système de réalité virtuelle, pareil à un univers parallèle, où tous les êtres humains s’abreuvent. Wade (Tye Sheridan), un jeune homme de 17 ans, se lance à la recherche de trois clés cachées dans cet espace virtuel par son richissime créateur. À la clé : un pactole. Dans sa course, il croisera le chemin d’Art3mis, qu’interprétera Olivia Cooke. Après ce blockbuster massif, elle devrait apparaître dans le prochain film de Dan Fogelman, le créateur de This is Us. Demain sera donc sacrément porteur !