En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Konbini s'associe avec Nikon pour mettre en lumière les cinéastes français émergents à travers son Nikon Film Festival.

Avis aux réalisateurs : il vous reste moins de 30 jours pour participer au Nikon Film Festival

Pour fêter les 100 ans de Nikon, le festival de courts métrages, que Konbini soutient depuis ses débuts, revient pour une huitième édition. Présidé par Emmanuelle Bercot, il propose d'explorer une thématique généreuse : "Je suis un cadeau".

En l’espace de huit ans, le Nikon Film Festival s'est imposé comme une véritable institution pour la scène émergente du cinéma français. Depuis sa création en 2011, cette compétition, qui invite chaque année les réalisateurs en herbe à raconter une histoire autour d’un thème singulier en moins de 140 secondes, a en effet participé à mettre en lumière une infinité de jeunes talents. Parmi eux, David Merlin-Dufey, lauréat du grand prix du jury en 2015 ; Fabrice Roulliat, sacré du prix du public l'année suivante grâce à son percutant Je suis le machisme ordinaire ; ou encore Noémie Merlant, dont le film Je suis #unebiche, qui brouille les frontières entre réalité et réseaux sociaux, avait remporté les faveurs de notre rédaction il y a un an.

Fort de ce rôle de mécène, le Nikon Film Festival, que Konbini accompagne et encourage depuis trois ans, est de retour pour une huitième édition. Après avoir mis ses participants au défi d'illustrer les thèmes "Je suis un souvenir", "Je suis un geste" ou "Je suis une rencontre", les organisateurs de ce concours national ont choisi d'exploiter le thème du cadeau. Une ligne directrice qu'Emmanuelle Bercot, présidente du jury de ce nouveau Nikon Film Festival, approuve. "Je trouve cette thématique du cadeau assez difficile, et en même temps, le champ des possibles est énorme ! commente la réalisatrice française, qui ajoute :

"Ce qui va m'intéresser, c'est la façon dont l'imaginaire des gens aura fonctionné sur ce thème. Je suis sûre qu'il va y avoir des surprises énormes."

Un défi ouvert à tous

Comme le souligne Emmanuelle Bercot, l'important ici n'est pas l'expérience, mais l'idée. Le Nikon Film Festival, c'est la chance donnée à tous, petit ou grand, amateur ou confirmé, de s'exprimer librement, d'ouvrir les portes de son imaginaire.

Pour participer, inutile donc d'être diplômé d'une école d'effets spéciaux, ou d'avoir recours à du matériel sorti des tournages hollywoodiens.  David Chausse, coréalisateur du film "Je suis ton meilleur ami", Grand Prix du jury 2016, en est la preuve : "Je suis acteur et j’ai toujours eu la volonté de faire du cinema mais j’imaginais pas du tout devenir aussi réalisateur. C’est à peine si je savais ce qu’était une focale quand j’ai fait le Nikon donc nul besoin d’être un super technicien pour gagner, ce qui compte à mon sens c’est d’avoir une grande exigence et de s’entourer des bonnes personnes pour parvenir à un résultat qui s’approche au mieux de ce qu’on avait imaginé".

Son conseil pour se lancer dans l'aventure Nikon ? "Prendre le temps, se concentrer sur le jeu d’acteur, et de laisser tourner le temps qu’on a pas ce que l’on veut".

Je suis ton meilleur ami, le film réalisé par David Chausse et Ambroise Sabbagh qui avait été récompensé du grand prix du jury lors du Nikon Film Festival 2017.

Un jury et des récompenses de prestige

Pour départager les meilleurs courts métrages de cette nouvelle cuvée, dont les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes, Emmanuelle Bercot sera épaulée de plusieurs figures du 7e art français, à l'instar des acteurs Pierre Niney et Marie Gillain, du réalisateur Hugo Gélin, des journalistes Thierry Chèze et Guillemette Odicino, ou encore de Noémie Merlant, ancienne participante donc.

Les lauréats élus par ce jury de prestige, quant à eux, auront la possibilité de remporter une ribambelle de prix, parmi lesquels :

  • le grand prix du jury (qui permet de remporter un kit Nikon D850, une diffusion dans les salles de cinéma MK2, sur Canal+ et sur Dailymotion, ainsi que 3000 euros) ;
  • le prix Canal + (qui remettra un kit Nikon D850, un pré-achat d'un court métrage et d'une diffusion sur Canal+) ;
  • le prix des médias (qui offrira un kit Nikon D850 et une diffusion Canal+) ;
  • le prix de la mise en scène (qui permet de gagner un kit Nikon D850, 1000 euros et une diffusion Canal+) ;
  • le prix de la photographie (avec lequel vous pourrez acquérir un kit Nikon D850, 1000 euros en cash, une diffusion sur Canal+ et un an de cinéma chez MK2) ;
  • le prix de l'interprétation féminine (avec à la clé, 500 euros, un an de cinéma pour deux dans les salles MK2 et une diffusion sur Canal+) 
  • le prix de l'interprétation masculine (avec à la clé, 500 euros, un an de cinéma pour deux dans les salles MK2 et une diffusion sur Canal+) :
  • le prix du meilleur son (qui offrira 1000 euros en cash et un an de cinéma pour deux dans les salles MK2)
  • le prix des écoles (avec un kit Nikon D850, 1000 euros et une diffusion Canal+ et Failymotion) ;
  • et enfin le prix du public (soit un kit Nikon D850, 1000 euros)

Pour tenter de décrocher l'un de ces prestigieux trophées, vous avez jusqu’au 10 janvier 2018 à midi pour soumettre votre court-métrage HD de 30 à 140 secondes sur le thème "Je suis un cadeau" sur le site du Nikon Film Festival.

 

Plus d'informations sur www.festivalnikon.fr

Konbini s'associe avec Nikon pour mettre en lumière les cinéastes français émergents à travers son Nikon Film Festival.