En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

( © Facebook )

Le clash Netflix vs Cannes : les nouvelles règles du festival pour 2018

Le Festival de Cannes n’a même pas commencé, qu’il doit déjà affronter polémiques et rumeurs. Changement de programme : les films Netflix seront, en 2018, bannis du festival !

( © Facebook )

( © Facebook )

Après la polémique sur l’affiche du 70e Festival de Cannes, sur laquelle Claudia Cardinale était visiblement photoshopée, s’est ouvert le chapitre, houleux, de Netflix. Tout commence, le 13 avril, lorsque Pierre Lescure, président du Festival de Cannes, et Thierry Frémaux, le délégué général, dévoilent le programme de la compétition officielle. Le festival a décidé de présenter, entre autres, Okja de Bong Joon-ho et The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach, deux films Netflix au casting impeccable, avec notamment Tilda Swinton, Paul Dano, Jake Gyllenhaal pour l’un et Ben Stiller pour l’autre.

Passé les premières réjouissances, les syndicats d’exploitants de films s’alarment : si Okja et The Meyerowitz Stories sont susceptibles de recevoir la fameuse Palme d’or, ils ne sortiront en revanche pas en salles et ne seront donc visibles que par les abonnés de la plateforme.

Pourtant, dans un communiqué du 10 mai, le festival semble avoir tout tenté pour que Netflix revienne sur sa décision et distribue les deux films en salles :

"Le Festival de Cannes a demandé en vain à Netflix d’accepter que ces deux films puissent rencontrer les spectateurs des salles françaises et pas uniquement ses seuls abonnés. De fait, il déplore qu’aucun accord n’ait pu être trouvé."

Cannes change de tactique

À la suite de l’échec des négociations, l’institution a décidé de changer sa politique concernant l’évolution du cinéma et ses nouvelles méthodes de diffusion. Le jury qui sélectionne les films pour les compétitions sera plus regardant sur la distribution des œuvres proposées :

"Dorénavant, tout film qui souhaitera concourir en compétition à Cannes devra préalablement s’engager à être distribué dans les salles françaises. Cette disposition nouvelle s’appliquera dès l’édition 2018 du Festival international du film de Cannes."

Rappelons que les critères de sélection d’un film reposent à la fois sur l’exploitation et la production. Les œuvres doivent obligatoirement avoir été produites dans les douze mois précédant le festival, ne doivent pas avoir été exploitées ailleurs que dans leur pays d’origine ni présentées dans une autre manifestation cinématographique internationale.

Espérons que cette bataille entre le festival et Netflix n’influence pas le jury au moment de la remise des prix !