En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

L'iPhone pourra bientôt surveiller notre vie sexuelle

La prochaine mise à jour du système d'exploitation de l'iPhone permettra à ses utilisateurs de recueillir des données sur leur activité sexuelle.

Tenir à jour son budget mensuel ou suivre son programme d'entraînement sportif grâce à son iPhone, c'est monnaie courante. Mais suivre sa vie sexuelle ? C'est la nouvelle fonctionnalité qui apparaîtra avec la mise à jour du smartphone d'Apple pour son iOS 9 prévu pour juillet prochain, nous apprend New York Daily News.

Le nouveau système d'exploitation inclura, au sein de l'appli Santé, une option au doux nom de "Données reproductives". L'utilisateur pourra y rentrer tout un tas d'informations : la date, l'heure et la fréquence de ses galipettes, l'usage ou non d'un préservatif... Les femmes pourront également y inscrire leurs cycles menstruels, faisant dire à TechCrunch que Apple a "arrêté d'ignorer les femmes". La finalité de tout cela ? De jolies infographies sur notre perte de calories et autres chiffres édifiants, et puis... c'est tout.

Les informations, précise The Independent, pourront être communiquées à d'autres applications et resteront privées à moins que l'utilisateur n'en décide autrement.

Une capture d'écran de la fonction "Reproductive Data"

Une capture d'écran de la fonction "Reproductive Data"

Bon, il faut avouer que cette fonctionnalité relève carrément du gadget. Et n'est pas nouvelle en la matière : on se souvient de l'appli Nipple, qui répertorie toutes les caractéristiques de nos partenaires sexuelles ainsi que le déroulé exact de la bagatelle, ou de Spreadsheets, qui évalue la performance de l'utilisateur grâce aux sons et vibrations du lit... Fun, débiles, utiles, indispensables, toutes ces appli sexuelles ? Peut-être tout cela à la fois. Mais rien n'a été dit sur le fait qu'Apple pouvait avoir, ou non, accès à ces données.

Hip-hop, société, gaming et japoniaiseries. All black everything.