En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

"Harvey Weinstein a sauté sur moi" : Léa Seydoux raconte son agression

Après les révélations du New York Times, les témoignages accusant le producteur Harvey Weinstein de harcèlement sexuel et de viol se multiplient. Léa Seydoux raconte le jour où le businessman lui a sauté dessus, dans une tribune publiée par The Guardian.

© Jacopo Raule/GC Images via Getty Images

Les révélations sur les agressions et les viols qu’aurait commis le producteur Harvey Weinstein ne cessent de se multiplier depuis l’enquête parue le 5 octobre dans le New York Times. Angelina Jolie, Rose McGowan, Gwyneth Paltrow, Asia Argento ou encore Emma de Caunes ont raconté leurs mauvaises expériences via les réseaux sociaux ou dans un papier accablant du New Yorker.

George Clooney, Leonardo DiCaprio et Mark Ruffalo ont ensuite pris la parole, un peu tardivement pour certains, pour soutenir ces femmes, actrices, mannequins et employées, abîmées par Harvey Weinstein et briser le silence entourant ce secret de polichinelle.

Aujourd’hui, Léa Seydoux prend la parole dans le quotidien britannique The Guardian et raconte comment, en véritable prédateur sexuel, le producteur américain s’est jeté sur elle alors qu’ils étaient seuls dans une chambre d’hôtel. L’actrice française, qui a brillé à Hollywood en James Bond Girl dans 007 Spectre, commence par annoncer la couleur :

"Je rencontre des hommes comme Harvey Wein­stein tout le temps. Le cinéma est ma vie : j’ai joué dans de nombreux films au cours des 10 dernières années. Je connais donc toutes les façons par lesquelles l’industrie du film traite les femmes avec mépris."

Léa Seydoux raconte avoir rencontré pour la première fois l’influent producteur lors d’un défilé, et l’avoir immédiatement cerné. S’il était "drôle, charmant et intelligent", son côté "très dominateur" était visible. Elle déclare ainsi ne pas avoir mis longtemps à comprendre qui il était, et quelles étaient ses intentions.

Comme aux autres, Harvey Weinstein lui fait croire qu’il souhaite la voir pour lui proposer un rôle. L’assistante du producteur organise donc un rendez-vous et tous trois se rejoignent dans le hall de son hôtel :

"Ce n’était pas un rendez-vous d’affaires. Il avait d’autres intentions – je le voyais très clairement. […] Tout au long de la soirée, il a flirté et m’a regardé comme si j’étais un morceau de viande. Il a agi comme s’il me considérait pour un rôle. Mais je savais que c’étaient des foutaises. Je le savais, parce que je pouvais le voir dans ses yeux. Il avait un air lubrique. Il utilisait son pouvoir à des fins personnelles, il pensait pouvoir coucher avec moi."

Son assistante partie, le businessman invite l’actrice à boire un verre dans sa chambre d’hôtel. Léa Seydoux précise qu’il "est difficile de lui dire non" car "toutes les filles ont peur de lui." C’est à ce moment précis que la situation a dérapé : l’actrice, en sans défense et apeurée, a dû faire face à cet homme grand et corpulent qui s’est jeté sur elle et a tenté de l’embrasser :

"Nous parlions sur le canapé quand il a soudainement sauté sur moi et a essayé de m’embrasser. J’ai dû me défendre. Il est grand, et gros, alors j’ai dû résister vigoureusement. Je suis partie, complètement dégoûtée."

Elle explique l’avoir évidemment croisé plusieurs fois pour des raisons professionnelles après cet épisode, l’entendant se vanter ouvertement de coucher avec des actrices lors de dîners en ville. Elle assure que "tout le monde pouvait voir ce qu’il faisait." User de son pouvoir pour convaincre des jeunes femmes de coucher avec lui, draguer lourdement, faire des remarques humiliantes et misogynes :

"J’ai vu comment il fonctionne, la façon dont il cherche une brèche, la façon dont il teste les femmes pour voir ce qu’il peut faire avec elles. […] J’ai assisté à des dîners où il s’est vanté ouvertement de coucher avec des actrices d’Hollywood. Il m’a aussi dit des choses misogynes au fil des ans. Un jour, il m’a dit : “'Vous seriez mieux si vous perdiez du poids.' Ce commentaire m’a choquée."

"Il faut être très forte pour être une femme dans l’industrie du cinéma", conclut-elle, entre les diktats de beauté, les remarques déplacées et l’inégalité salariale.

Le témoignage de Cara Delevingne

La mannequin et actrice Cara Delevingne accuse également sur son compte Instagram Harvey Weinstein d’avoir essayé de l’embrasser. Elle raconte sa rencontre avec le producteur, au moment où elle commençait tout juste sa carrière d’actrice.

De la même manière que pour Léa Seydoux, le producteur aurait usé de sa position pour inviter la jeune Anglaise à monter dans sa chambre, après un dîner professionnel avec un réalisateur. Elle refusa et demanda à l’assistante d’Harvey Weinstein si sa voiture était là. Négatif. De toute façon, l’actrice avait plutôt intérêt à le rejoindre dans sa chambre si elle voulait décrocher le rôle, conseilla l’assistante.

Une fois dans la chambre, Cara Delevingne découvrit qu’une autre femme était présente. Harvey Weinstein leur aurait demandé de s’embrasser, avant d’essayer d’embrasser lui-même la jeune actrice. Celle-ci fit diversion comme elle put et réussit finalement à partir, après avoir repoussé une nouvelle tentative du producteur.

Pour accompagner son témoignage, elle a choisi une image qui encourage les femmes à briser le silence sur ces agressions : "N’ayez pas honte de votre histoire, elle pourra inspirer d’autres personnes."

When I first started to work as an actress, i was working on a film and I received a call from‎ Harvey Weinstein asking if I had slept with any of the women I was seen out with in the media. It was a very odd and uncomfortable call....i answered none of his questions and hurried off the phone but before I hung up, he said to me that If I was gay or decided to be with a woman especially in public that I'd never get the role of a straight woman or make it as an actress in Hollywood. A year or two later, I went to a meeting with him in the lobby of a hotel with a director about an upcoming film. The director left the meeting and Harvey asked me to stay and chat with him. As soon as we were alone he began to brag about all the actresses he had slept with and how he had made their careers and spoke about other inappropriate things of a sexual nature. He then invited me to his room. I quickly declined and asked his assistant if my car was outside. She said it wasn't and wouldn't be for a bit and I should go to his room. At that moment I felt very powerless and scared but didn't want to act that way hoping that I was wrong about the situation. When I arrived I was relieved to find another woman in his room and thought immediately I was safe. He asked us to kiss and she began some sort of advances upon his direction. I swiftly got up and asked him if he knew that I could sing. And I began to sing....i thought it would make the situation better....more professional....like an audition....i was so nervous. After singing I said again that I had to leave. He walked me to the door and stood in front of it and tried to kiss me on the lips. I stopped him and managed to get out of the room. I still got the part for the film and always thought that he gave it to me because of what happened. Since then I felt awful that I did the movie. I felt like I didn't deserve the part. I was so hesitant about speaking out....I didn't want to hurt his family. I felt guilty as if I did something wrong. I was also terrified that this sort of thing had happened to so many women I know but no one had said anything because of fear.

Une publication partagée par Cara Delevingne (@caradelevingne) le