En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

93 femmes, 14 viols : la liste des victimes présumées d’Harvey Weinstein

L’actrice italienne Asia Argento a partagé sur son compte Twitter les noms des victimes présumées du producteur américain. 93 au total, dont 14 affirment avoir été violées.

Trois semaines après la publication de l’enquête de Ronan Farrow dans The New Yorker, la chute d’Harvey Weinstein semble sans fin. Exclu à vie du syndicat des producteurs lundi et object d’une enquête ouverte par la police de Beverly Hills (après New York et Los Angeles), il vient d’être associé à un document répertoriant l’ensemble des femmes qu’il aurait agressées au cours des quarante dernières années.

Cette liste, initiée par les victimes présumées du producteur américain, a été publiée hier par Asia Argento, actrice italienne que le producteur aurait violée à Cannes en 1997, alors qu’elle n’était âgée que de 21 ans. Un souvenir douloureux sur lequel elle est revenue dans l’émission Envoyé Spécial, diffusée ce 26 octobre.

"Tant que ces hommes ne seront pas punis pour leurs crimes - car il s’agit de crimes, non pas d''addictions' - nous ne serons pas vengées, ne pourrons pas arrêter de nous battre."

Des noms familiers

En parcourant la liste, notre regard ne peut s’empêcher de s’arrêter sur les noms familiers des nombreuses actrices qui ont eu la déconvenue de croiser le chemin du prédateur : celui de Gwyneth Paltrow, agressée en 1994 ou celui de Rose McGowan, violée en 1997… On compte également ceux d’Angelina Jolie, de Lupita Nyong’o, d’Eva Green ou de Cara Delevingne.

Des années 1970 à 2015, les noms et témoignages semblent défiler sans fin. Parmi les 93 victimes répertoriées, on retrouve les actrices françaises Emma de Caunes, agressée en 2010 et Léa Seydoux, que le producteur a essayé d’embrasser en 2012, sans oublier de nombreuses employées du producteur, ainsi que des femmes ayant préféré conserver leur anonymat.

Si cette liste est l’occasion opportune d’individualiser les témoignages et leur donner plus de poids, il ne reste qu’à espérer qu’elle demeure exhaustive.