Avec l’EP The Choice, Kamasi Washington apporte la touche finale à son album Heaven and Earth

Le saxophoniste ténor, considéré comme la figure de proue du renouveau jazz, partage aujourd’hui la dernière pièce manquante de son nouveau projet.

Kamasi Washington sur la pochette de son album Heaven and Earth. (© Beggars France)

Le 22 juin dernier, Kamasi Washington revenait avec son deuxième album : Heaven and Earth. Un double disque colossal, réunissant près de trois heures de musique et via lequel le saxophoniste américain de 37 ans cristallisait sa vision poétique et spirituelle du monde.

"Le versant 'Terre' de cet album représente le monde comme je le vois de l’extérieur, le monde dont je fais partie, décryptait-il sur Twitter. Le versant 'Paradis' de cet album représente le monde comme je le vois intérieurement, le monde qui est une partie de moi."

Une semaine après la sortie de cet opus, acclamé par la majorité des médias américains (Pitchfork lui a donné la note de 8,8/10, le décrivant comme "la déclaration la plus complète et grandiloquente" du multi-instrumentiste), la figure de proue du renouveau du jazz, notamment connu pour avoir participé au To Pimp a Butterfly de Kendrick Lamar, partage The Choice.

Jusqu’alors uniquement disponible dans les versions physiques d’Heaven and Earth, cet EP, désormais partagé sur toutes les plateformes de streaming, se compose de cinq titres qui permettent à l’artiste de conclure son projet avec une douceur envoûtante.

On y retrouve notamment deux reprises : celle du morceau "Will You Still Love Me Tomorrow" de Carole King et Gerry Coffin (originalement enregistré par le groupe The Shirelles en 1960), et celle du titre "Ooh Child" de Five Stairsteps (sorti en 1970). Une énième façon pour Kamasi Washington d’ancrer l’héritage du jazz dans la scène contemporaine.

À voir -> Thundercat, Flying Lotus et Debussy ont influencé sa carrière et sa vision de la musique : voici l’interview SHUFFLE de Kamasi Washington

Journaliste indépendante basée à Paris. Musique, mode et tatouage, principalement.