Justin Timberlake fera le show à la mi-temps du prochain Super Bowl

Quatorze ans après sa performance aux côtés de Janet Jackson, qui avait créé une polémique sans précédent, le chanteur a été choisi pour animer la mi-temps de l'édition 2018 de l'événement, qui se tiendra le 4 février prochain à Minneapolis.

Aux États-Unis, assurer la mi-temps du Super Bowl est une véritable consécration. Et pour cause : l'évènement sportif, qui diffuse la finale du championnat de football américain, est considéré comme le plus grand concert du monde, réunissant 115 millions de téléspectateurs américains et des millions d'autres à travers le globe. Le documentaire Gaga: Five Foot Two de Netflix, qui retrace les instants de gloire mais aussi de doute de la fantasque Lady Gaga, témoigne d'ailleurs de l'importance de ce spectacle dans la vie des artistes américains, en exposant les l'intense préparation de la chanteuse de "Born This Way" en amont de l'évènement.

Voilà sans doute pourquoi Justin Timberlake a choisi de faire un détour par l'émission de son comparse Jimmy Fallon pour annoncer qu'il avait été élu pour donner vie à la mi-temps de l'édition 2018. "I DO have the time. Half the time...", a-t-il déclaré dans une vidéo humoristique aux côtés du présentateur télé. L'artiste de 36 ans, considéré par de nombreux comme l'un des plus grandes bêtes de scène de sa génération, succédera ainsi à une tripotée de superstars dont Coldplay, Beyoncé, Katy Perry, Bruno Mars, Madonna ou encore Prince, participant pour la troisième fois de sa carrière au spectacle organisé à la mi-temps de la rencontre.

Après un premier passage en 2001, où il avait interprété les tubes de son ancien boys band NSYNC avec Britney Spears, Mary J. Blige, Nelly et Aerosmith, le chanteur avait défrayé la chronique en 2004 en dévoilant, dans une mise en scène très chorégraphiée, l'un des tétons de Janet Jackson, provoquant un scandale sans précédent aux États-Unis. Pour éviter une réédition de ce qui avait été baptisé le "Nipplegate", le show est depuis diffusé en léger différé à la télévision américaine. 

Image de couverture : Neil Lupin/Redferns via Getty Images

Journaliste indépendante basée à Paris. Musique, mode et tatouage, principalement.