En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Vidéo : la fin alternative de Get Out est vraiment déprimante

Le réalisateur Jordan Peele a révélé qu’il avait d’abord imaginé une conclusion bien plus dure pour son film. Attention spoilers.

Les premiers pas de réalisateur de Jordan Peele étaient très attendus, et beaucoup de spectateurs n’ont pas été déçus. Non seulement, Get Out met en lumière une forme de racisme involontaire mais bien néfaste perpétuée quotidiennement par beaucoup de Blancs libéraux aux États-Unis (et ailleurs), mais c’est aussi un excellent film d’horreur.

Jordan Peele a révélé qu’il existe plusieurs fins alternatives à Get Out. Le film sortira en DVD aux États-Unis ce 23 mai et comprendra une fin alternative. Magie du Net, celle-ci est déjà en ligne et d’après les commentaires, beaucoup de spectateurs avaient imaginé que le film allait se terminer ainsi.

À partir d’ici, ATTENTION SPOILERS

Après avoir tué la famille sadique de Rose, Chris s’échappe de son sinistre repaire et finit hagard et ensanglanté sur le bord de la route. S’il ne parvient pas à tuer Rose dans la fin originale du film, dans celle-ci il se venge en l’étranglant.

Cette fin alternative montre également Chris se faire attraper et enfermer par la police. Beaucoup de spectateurs ont indiqué dans leurs commentaires qu’ils pensaient même qu’il allait finir tué sur place par les forces de l’ordre, pour faire écho aux nombreuses bavures qui ont précédé la naissance du mouvement Black Lives Matter.

Finalement, Jordan Peele a opté pour une fin façon film de potes : Chris voit arriver une voiture de flics, l’espace d’un instant le doute plane sur son sort, mais ouf !, c’est Rod, venu le sauver, qui est au volant. Si le réalisateur avait conservé la fin que cette scène alternative dévoile, Get Out aurait peut-être été trop sombre pour cartonner au box-office.

On vous laisse décider :

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet