En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Joaquin Phoenix en négociation pour être le Joker de Martin Scorsese

L’acteur américain pourrait camper le célèbre méchant, dans ce film qui n’appartiendra pas au DC Cinematic Universe de la Warner.

Joaquin Phoenix dans The Master. (© Metropolitan Filmexport)

On aurait tendance à oublier l’information, tant elle peut surprendre et sembler absurde mais, oui, Martin Scorsese va bien produire un film sur les origines du Joker, réalisé par Todd Phillips. Si certains voyaient bien Jake Gyllenhaal porter le projet, il semblerait que ce soit finalement tout autre. En réalité, le grand cinéaste aurait été invité à rejoindre le projet afin de ramener DiCaprio sur le film – en vain. Mais un remplaçant aurait été trouvé.

Variety nous informe ainsi que Joaquin Phoenix est actuellement en pourparlers avec la Warner pour camper le célèbre vilain de chez DC Comics. L’acteur aurait, après mûre réflexion, accepté le rôle, et les négociations officielles ne devraient pas tarder à démarrer. Le magazine américain explique qu’il s’agit du premier choix du réalisateur, et que les deux se sont entretenus avant le nouvel an pour en parler de vive voix.

Il faudra s’armer de patience, ce projet pouvant prendre du temps. Et c’est tant mieux, car l’ambition est haute pour ce premier film lié à l’univers DC sans être raccordé l’Univers cinématique DC (l’ensemble cohérent formé par Man of Steel, Batman v Superman, Wonder Woman et Justice League). En gros, c’est comme si Disney nous pondait un film très grave sur un jeune Nick Fury, sans Samuel L. Jackson et sans lien avec tout l’univers Marvel monté de toutes pièces depuis dix ans avec Iron Man, Captain America, Thor et compagnie. C’est assez donc culotté.

Pour faire simple, la Warner veut créer une espèce de nouveau label à part lui permettant d’exploiter les persos de chez DC Comics sans qu’il y ait de liens avec le DCEU d’Henry Cavill, Gal Gadot et Ben Affleck. Ici, par exemple, le film retracerait les origines du grand méchant, dans une Gotham City des années 1980 et une ambiance de film noir, loin de ce qu’on imagine pour un film lié à un comics. On est loin du Joker de Jared Leto.

D’ici là, Leto devrait porter le costume du célèbre clown à plusieurs reprises, que ce soit dans Suicide Squad 2, dans le spin-off sur le Joker et Harley Quinn, ou encore peut-être Gotham Sirens.

On peut toutefois se poser la question de la pertinence de prendre un acteur, aussi brillant soit-il, comme Joaquin Phoenix, qui a à peu près le même âge que Jared Leto (le premier a 43 ans, le second 46), pour faire une "origin story". Le septième art a ses raisons que la raison ignore.