Grand Blanc sème le chaos avec le clip de "Los Angeles"

"Los Angeles" est le troisième extrait de Images au mur, le futur album de Grand Blanc.

Après avoir rendu hommage au quartier de "Belleville" qu’ils affectionnent particulièrement et qu’ils ont choisi d’immortaliser dans un clip rempli d’adrénaline et de ride en skate, le quatuor de Grand Blanc nous emmène sur la côte ouest des États-Unis avec leur nouveau titre, "Los Angeles".

Le morceau célèbre cette fois l’imaginaire qu’inspire la cité des anges aux musiciens. D’abord décrite comme terre des possibles ("je me promène sur des avenues immenses, sur des boulevards étoilés de promesses"), la ville construite sur une faille géologique reste instable et hostile ("siffler dans la nuit parmi les balles perdues"). Elle demeure ainsi un parfait terrain de projection symbolique pour le groupe qui remue la poussière pour retrouver son âme sœur, entre espoir de renouveau et pensée destructrice.

Cette dualité est par ailleurs parfaitement portée par la musique et l’interprétation de Camille Delvecchio, ingénue sur les couplets mais puissante sur les refrains saturés par une guitare électrique et un synthé dissonant qui marquent d’une tension palpable le morceau.

Côté clip, le français Valerian 7000 a concocté un visuel DIY qui juxtapose images nostalgiques, archives et découpages pour un rendu grunge qui retranscrit aussi bien l’énergie chaotique du morceau que ses inspirations littéraires, le fantôme de l’auteur John Fante planant au-dessus de la plume de Benoît David.

"Los Angeles" est le troisième extrait du futur album de Grand Blanc, nommé Images au mur et dont la sortie est prévue pour le 14 septembre prochain. Le quatuor se produira à la Cigale le 26 novembre prochain.