En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Notre programme pour le Festival international du film indépendant de Bordeaux

Le Festival international du film indépendant de Bordeaux (FIFIB) a commencé aujourd'hui et se tiendra jusqu'au 19 octobre. Une cinquième édition avec la crème de la crème du cinéma français. 

( © Les Films du Losange )

( © Les Films du Losange )

Oxmo Puccino, Arnaud des Pallières, Solène Rigot, Jérémie Elkaïm, Édouard Baer, Olivier Assayas, Jean-Pierre Léaud... il n'y aura que du beau monde pour cette cinquième édition du Festival International du Film Indépendant de Bordeaux (FIFIB), le rendez-vous incontournable des cinéphiles, du 13 au 19 octobre.  Au programme : dix longs métrages et dix courts-métrages qui s'affronteront dans leurs catégories respectives. Le festival met aussi à l'honneur le cinéma algérien contemporain, à travers un focus qui présente le travail de six jeunes réalisateurs.

Les films d'ouverture et de clôture :

Il n'y avait pas plus judicieux pour ouvrir le festival que de projeter, sous la houlette d'Édouard Baer, Ouvert la nuit, en présence de la pétillante Sabrina Ouazani. L'actrice s'est imposée comme une valeur sûre du cinéma français depuis L'Esquive d'Abdellatif Kechiche (2004). Le film sortira le 11 janvier 2017. Pour la soirée de clôture, le festival diffusera le prochain film d'Arnaud des Pallières. Orphelinequi sortira le 29 mars, caste Adèle Exarchopoulos, Adèle Haenel, Gemma Arterton, Jalil Lespert et Nicolas Duvauchelle pour raconter quatre petites chroniques sur la figure de la femme :

Notre sélection :

Ce festival sera aussi l'occasion de découvrir Grave, de Julia Ducournau. Attendu pour le 15 mars, le film d'épouvante a déjà fait des ravages lors du festival de Toronto /
Présenté en compétition, le premier film de la réalisatrice formée à la Fémis raconte l'histoire de Justine, une végétarienne qui fait sa rentrée dans une école de vétérinaires. Obligée de passer par la case bizutage, elle doit manger de la viande crue. À la suite de cette expérience, Justine devient cannibale et va pousser son entourage à dévorer ses camarades. Les spectateurs ne pourront pas non plus être indifférents à Personal Shopper, avec Kristen Stewart. Réalisé par Olivier Assayas, le film attendu pour le 14 décembre sera présenté en avant-première le 15 octobre. Ce thriller assez sombre se déroule à Paris, ville où le frère jumeau de l'héroïne est décédé. Pourtant, ce dernier semble lui envoyer des signaux depuis l'au-delà...


Parmi les avant-premières, on retrouvera aussi Compte tes blessures (attendu pour le 1er février), en présence du réalisateur Morgan Simon, avec Kévin Azaïs et Monia Chokri. Le film raconte l'histoire de Vincent, un musicien tatoué qui vit à Paris de son boulot de perceur. Depuis que sa mère est morte, il doit subir la nouvelle compagne de son père, beaucoup plus jeune que lui. Une chronique familiale poignante et prometteuse.


Côté cinéma algérien, on pourra retrouver un documentaire du jeune Hassen Ferhani, Dans ma tête un rond-point, qui raconte la vie quotidienne d'hommes travaillant dans un abattoir à Alger. Sorti en février dernier, le film a été extrêmement bien reçu par la critique :

Toutes les infos sur le reste du festival sont à retrouver juste ici.