Entre rap et R’n’B, Fang the Great délivre son premier EP : Rise of the Beast

Insaisissable, l’artiste de 21 ans partage un projet entre ombre et lumière, dont les six titres sont aussi envoûtants que prometteurs.

Remarqué en début d’année pour ses titres "Galleon" et "Dark Energy", Fang the Great est déjà comparé à The Weeknd et Sampha. Et pour cause : du haut de ses 21 ans, ce jeune Français est doté d’une voix à la fois étrange et enchanteresse, avec laquelle il parvient aussi bien à créer des harmonies enivrantes qu’à délivrer des barres de rap fracassantes.

Après avoir conquis le Pop-Up du Label et le très convoité Rock en Seine, Fang the Great offre aujourd’hui son tout premier EP : Rise of the Beast. Un projet plein de grâce, à travers lequel le garçon étaye un peu plus sa musique schizophrénique, coincée quelque part entre les sonorités d’un hip-hop suave et celles d’un R’n’B aux beats ouatés. Une invitation à plonger dans son univers mystérieux, que l’on accepte sans aucune retenue.

À lire -> Qui est Raye, nouveau prodige de la scène britannique adoubée par Drake ?

Journaliste indépendante basée à Paris. Musique, mode et tatouage, principalement.