Entretien : à travers les punchlines d'Oxmo, la leçon de philo d'Abdoulaye Puccino [vidéo]

Racines, maternité, solitude, tristesse, regrets, argent, amour, trahison mais aussi Lunatic avec une belle anecdote : entretien introspecto-philosophique avec Oxmo Puccino, à travers les textes de sa discographie.

"Ce monde ne me convient pas, mais je m'y fais. Ce monde n'est pas le mien, mais je m'en sors bien."

On ne présente plus Oxmo Puccino. 41 ans, plus de 20 ans de carrière, et toujours présent. Celui que l'on appelle le Black Jacques Brel du rap revient en 2015 avec un nouvel album (son huitième) intitulé La Voix Lactée, dans les bacs ce vendredi 13 novembre (une sortie qu'il fêtera le 30 mars avec un concert à l'Olympia). Soit pratiquement un an après Au Pays d'Alice, album-concept sur lequel il était accompagné du trompettiste Ibrahim Maalouf, et un peu plus de 17 ans (déjà) après son premier et culte album Opéra Puccino.

Sa discographie, justement, que j'ai (ré)épluchée pour sélectionner une palette de phrases marquantes à lui présenter. Booba s'était prêté à l'exercice, Akhenaton également : c'est au tour d'Oxmo Puccino, l'une des plus belles plumes du rap français, de revenir pour nous et à travers ses textes sur des sujets divers et variés.

Racines, amour, regrets, argent, maternité, solitude, trahison, tristesse, mais aussi anecdote croustillante autour de l'enregistrement de "Le Crime Paie" de Lunatic... la vidéo ci-dessous a plusieurs bienfaits : (re)découvrir des classiques d'O.X' ; plonger dans le vécu, le passé et les pensées d'Abdoulaye Puccino ; ou encore assister à un cours de philo et une analyse de la vie qui n'ont pas de prix.

Rédac' chef adjoint & head of music "Keep ya head up"