Expo : la Cinémathèque a la bonne idée de célébrer Sergio Leone

La Cinémathèque va rend hommage à l’œuvre magistrale de Sergio Leone. Considéré comme la figure de proue du western spaghetti, le réalisateur italien s’est imposé en 40 ans de carrière comme un cinéaste majeur.

Clint Eastwood dans Le Bon, la Brute et le Truand. (© United Artists)

Après la rétrospective incontournable de ce mois-ci sur le studio Ghibli (qui s’achève le 25 juillet), la Cinémathèque rend hommage à Sergio Leone du 10 octobre 2018 au 27 janvier 2019.

Sergio Leone, grand nom du ciné, a fasciné Sergio Corbucci, Robert Rodriguez, Quentin Tarantino, ainsi que Clint Eastwood (qui lui doit beaucoup) et Martin Scorsese (qui a restauré bon nombre de ses chefs-d’œuvre). Il était donc bien normal que le maître du western spaghetti soit honoré dans ce haut lieu de culture. À son actif ? Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus et Le Bon, la Brute et le Truand ou encore sa fameuse trilogie des Il était une fois : Il était une fois dans l’Ouest, Il était une fois la révolution et Il était une fois en Amérique.

Fidèle collaborateur du maestro Ennio Morricone, le cinéaste est décédé le 30 avril 1989 en laissant derrière lui une immense œuvre filmique qu’il a construite en 40 ans. L’exposition de la Cinémathèque devrait donc être très enrichissante.

Elle retrace en cinq thèmes la carrière du cinéaste, entre films à succès et films inachevés : Citoyen du cinéma, Les Sources de l’imaginaire, Laboratoire Leone, Il était une fois en Amérique et Leningrad et après, détaille BFM TV. L’occasion de présenter une riche collection de photos, des maquettes de décors, des dessins et des costumes et de dévoiler plusieurs scénarios.

L’article a été publié le 5 juillet 2018 et mis à jour le 11 octobre.

Journaliste cinéma. Experte en Timothée Chalamet, Quentin Tarantino et Martin Scorsese.