Exclu : Kyan Khojandi nous présente le clip génial de ses Brothers, "May We Meet Again"

Les Brothers sortent leur clip "May We Meet Again" ce jeudi 17 mai avant la sortie de leur premier EP, Brothers, le 8 juin prochain. Et qui de mieux pour réaliser le clip que leur pote et ex-colocataire Kyan Khojandi ?

Pour annoncer la sortie de leur premier EP le 8 juin prochain, les Brothers nous dévoilent en exclusivité le clip de "May We Meet Again", réalisé grâce à une campagne de crowdfunding et par leur ancien colocataire, qui est accessoirement le réalisateur de Bref, de Serge le mytho ou encore de Bloqués, un certain Kyan Khojandi.

Artisan d’une musique mélodieuse et seventies, le duo aime parler de choses simples comme l’amour, l’enfance et le temps qui passe, tout en mélangeant un côté rétro et des arrangements plus actuels. Les deux frérots sont récemment montés sur scène en première partie de Bigflo et Oli au Zénith de Paris et à celui de Dijon. Deux performances live durant lesquelles ils étaient accompagnés d’un orchestre, apportant une dimension cinématographique à leur musique.

Dans cette ballade amoureuse aux accents pop, Kyan Khojandi a voulu mettre en scène la rencontre entre un musicien de métro – qu’il incarne personnellement – et une passante, interprétée par la youtubeuse Natoo. L’acteur principal et réalisateur du clip revient pour Konbini sur ce tournage et l’amitié qui le lie aux Brothers depuis plus de quinze ans maintenant.

Konbini | Comment ça s’est passé au niveau du scénario ? Est-ce que tu as tout de suite visualisé le truc quand ils t’ont fait écouter le morceau pour la première fois ?

Kyan Khojandi | Ils m’ont envoyé le son quand ils l’ont composé et je leur ai tout de suite dit que je ferais bien un clip mettant en scène une rencontre. Je m’imaginais déjà le ralenti avec le mec en l’air qui est en train de se péter la gueule mais qui prend le temps de faire coucou à la fille.

On se souvient du père de famille dépressif que tu jouais dans le clip de Bigflo et Oli. Dans celui des Brothers, c’est une tout autre ambiance. Qu’est-ce qui te plaît dans le fait de jouer dans des clips ?

C’est chanmé de jouer dans des clips ! J’adore jouer la comédie, pouvoir collaborer avec d’autres artistes, c’est ça ma vie. Je me rappelle que sur le tournage du clip de "Monsieur Tout le Monde" avec Bigflo et Oli, on avait beaucoup bossé. On avait même ajouté un jour de tournage, et ça nous a fait super plaisir qu’il ait été beaucoup relayé.

Je suppose que tu as écouté leur EP. Comment tu définirais leur musique et plus particulièrement ce morceau, "May We Meet Again" ?

Je trouve qu’il y a une grosse influence de Queen, un côté grandiloquent. En même temps, ils mélangent ça à des sonorités plus pop, plus simples, et c’est Queen qui faisait ça. Ce serait marrant d’appeler ça de la néo-pop. Brothers, ils veulent juste faire de bonnes mélodies, de la bonne musique qui rend les gens heureux.

Les Brothers avaient promis à ceux qui ont donné 300 euros dans le crowdfunding qu’en contrepartie, ils viendraient faire un concert privé chez eux. Où ça en est ?

Ouais, ils vont le faire. C’est prévu. En tout, on a pu récolter les 15 000 euros nécessaires au tournage du clip et on a crédité tout le monde à la fin de la vidéo pour les remercier. Lundi dernier à Reims, il y a même eu une avant-première avec tous ceux qui ont financé le projet. Ensuite on a eu droit à un petit concert privé des Brothers, c’était vraiment cool.