En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Elijah Wood dénonce la pédophilie dans l'industrie hollywoodienne

Au cours d'un entretien pour promouvoir son dernier film, The Trust avec Nicolas Cage, Elijah Wood s'est aussi exprimé sur l'existence de pédophiles dans l'industrie du cinéma.

Elijah Wood dans The Trust, son prochain film (© Universum Film Home Entertainment)

Elijah Wood en policier dans The Trust, son prochain film en binôme avec Nicolas Cage. (© Universum Film Home Entertainment)

Une précision au préalable pour éviter les quiproquos : bien qu'ayant démarré sa carrière à l'âge de 8 ans, Elijah Wood n'a pas été victime de pédophilie pendant son parcours d'enfant acteur. Néanmoins, il a exprimé ce dimanche 22 mai dans une interview au Sunday Times (au titre un peu extrême) sa conviction que, malheureusement, Hollywood contenait son lot de prédateurs sexuels cherchant à abuser des enfants gravitant autour d'eux.

Interrogé spécifiquement sur le scandale Jimmy Savile – un présentateur de télévision britannique accusé d'avoir agressé sexuellement environ 500 jeunes filles au cours de sa carrière sans être inquiété par la justice de son vivant –, Elijah Wood explique qu'il a été personnellement protégé par sa mère au cours de son enfance (elle l'empêchait de se rendre dans les soirées louches de Hollywood) et que l'industrie du cinéma n'est pas à l'abri d'une affaire similaire.

"Il y a beaucoup de vipères dans cette industrie, des gens qui ne pensent qu'à leur propre intérêt [...]. Certaines personnes avec ce type d'intérêts parasites vont vous considérer comme leur proie."

Un énième témoignage déprimant

Le témoignage d'Elijah Wood sur le sujet n'est qu'une nouvelle pierre à ce triste édifice : l'acteur du Seigneur des anneaux n'est pas le premier à évoquer la présence d'un réseau discret de pédophiles à Hollywood. Comme le rappelle le Telegraph, l'acteur Corey Feldman (qui a commencé à jouer enfant dans Gremlins, les Goonies ou encore Stand by Me) a déclaré en 2012 qu'il était "entouré" de prédateurs sexuels quand il avait entre 14 et 15 ans.

THE LOST BOYS, Jamison Newlander, Corey Haim, Corey Feldman, 1987. ©Warner Bros./courtesy Everett Collection

Corey Haim et Corey Feldman en 1987 dans Génération Perdue (© Warner Bros / Everett Collection)

Les anecdotes de Corey Feldman sont encore plus terrifiantes dans son autobiographie Coreyography, sortie en 2013 et dont des citations sont relayées par The Hollywood Reporter, dans laquelle il raconte les exactions auxquelles son camarade à l'écran Corey Haim (aussi enfant acteur, mort des suites d'une pneumonie en 2010 à l'âge de 38 ans après des années de dépendance à la drogue) a été soumis pendant le tournage du film Lucas en 1986. Attention, le contenu du texte de Corey Feldman est très sensible :

"Un adulte a convaincu Haim qu'il était parfaitement normal que des hommes âgés et de jeunes garçons dans le business aient des relations sexuelles, que c'était ce que tout le monde faisait [...]. Alors ils sont allés dans un coin tranquille entre deux camions, pendant une pause déjeuner [...] et Haim, innocent et ambitieux qu'il était, s'est laissé sodomiser."

Pour Elijah Wood, ce genre d'agissements perdure parce que les victimes ne peuvent logiquement "pas s'exprimer avec autant de vigueur que ceux qui détiennent le pouvoir". Le tragédie selon lui étant que même si elles sont entendues, quoi qu'il en soit, "leurs vies ont été irrémédiablement endommagées". Quelques jours après la fameuse blague de Laurent Lafitte à Cannes sur Woody Allen et Roman Polanski, tous les deux accusés d'abus sexuels sur mineur, on s'attend malheureusement à continuer de voir le sujet de la pédophilie à Hollwood évoqué... sans plus de conséquences.

Journaliste cinéma, jeu vidéo, musique électronique