En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

En écoute : Rone de retour avec le sublime "Brest", extrait de son nouvel album

Après un album incroyable en 2015, Rone est de retour — et plus rapidement que vous ne l’imaginiez.

Nous n’arrêterons jamais de tarir d’éloges sur le grand Rone, ce producteur français autodidacte qui a pondu chef-d’œuvre sur chef-d’œuvre — Tohu Bohu et Créatures en tête de file. Depuis ce dernier, sorti en 2015, Erwan Castex nous avait offert en 2016 un excellent EP, Vood(oo). Autant dire qu’on n’attendait pas de sitôt le retour du bonhomme, mais c’était mal le connaître.

Ainsi donc, Rone dévoile aujourd’hui "Brest", premier extrait de son nouvel opus (le quatrième), Mirapolis. Pour ce morceau, l’artiste a ramené le batteur de Battles, John Stanier, ainsi que les violons et violoncelles du groupe Vacarme, à savoir Gaspar Claus et Carla Pallone. En résulte un titre 100 % ronien, avec une longue et sublime montée en puissance mêlant son électronique et l’acoustique des instruments, amenant à cette espèce d’explosion de saveurs electronica propre à l’artiste.

Reproduisant ce qu’il avait fait sur son premier album, Spanish Breakfast, qu’il avait composé seul dans sa chambre de bonne, le producteur est parti s’isoler ici et là, en l’occurrence en Bretagne et dans la Baie de Somme pour écrire ce nouveau bébé. Quelques mois plus tard, le voici prêt à nous dévoiler ses 12 titres sublimes, où l’on croise ce cher Baxter Dury, mais aussi Noga Erez, Kazu Makino de Blonde Redhead ou encore Saul Williams.

En plus, vous n’aurez pas trop à attendre puisque Mirapolis sortira sur le label InFiné le 3 novembre 2017.