En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Un docu sur Eyes Wide Shut, le dernier film de Kubrick, est en route

Après avoir réalisé le docu Filmworker, basé sur la relation entre l’acteur Leon Vitali et Stanley Kubrick, Tony Zierra se concentrera cette fois sur le dernier film du cinéaste.

Eyes Wide Shut. (© Warner Bros.)

Présenté à Cannes et plus récemment au festival Lumière, à Lyon, le documentaire de Tony Zierra Filmworker a fait sensation ces derniers mois. Vous êtes peut-être passé à côté, et c’est dommage si c’est le cas, car ce film aborde la relation entre Stanley Kubrick et Leon Vitali, l’acteur qui a interprété lord Bullingdon dans Barry Lyndon et qui a arrêté sa carrière pour assister le réalisateur jusqu’à la mort de ce dernier en 1999.

Variety rapporte que, de passage à Lyon pour discuter de Kubrick, Tony Zierra en a profité pour expliquer qu’il s’intéressait fortement à la filmographie du cinéaste américain. Il planche en effet actuellement sur SK13, qui explore la création d’Eyes Wide Shut (le 13e et dernier long-métrage de Stanley Kubrick, d’où le titre du docu).

Tony Zierra a indiqué qu’il travaillait sur ce projet initialement, jusqu’à ce qu’il rencontre Leon Vitali et qu’il décide de mettre SK13 de côté pour se pencher sur ce drôle de personnage. Pour rappel, Eyes Wide Shut avait autant divisé la critique que les spectateurs et les fans du réalisateur, même s’il a finalement acquis un statut de film culte depuis. Le documentariste est perplexe :

"Il y a plein d’immenses réalisateurs, mais jusqu’à présent, il [Kubrick, ndlr] est le seul à avoir cette longévité. Il y a tant de mystères autour de ses films. Les gens essayent encore de comprendre ce que la fin de 2001 signifie, ce que Shining représente, ou même de comprendre le sujet de Eyes Wide Shut. […]

Je pense que c’est le seul pli de la filmographie de Kubrick. Les gens qui l’adorent disent toujours : 'C’est un génie, mais je ne suis pas sûr de savoir de quoi ce film parle.'"

Les critiques étant assez unanimes sur la qualité de Filmworker, il est fort probable que l’on reparle de SK13 dans les mois à venir. Affaire à suivre.