Le nouvel album de Damso sortirait ce vendredi… selon des indices analysés par un internaute

"Marquer l’histoire et passer à autre chose." C’est par ces mots énigmatiques sur Instagram que le rappeur belge Damso a relancé la hype autour de son retour. Les prémices d’un jeu de piste génial.

(© Benjamin Marius Petit)

Dans une industrie musicale où les sorties se suivent à une vitesse effrénée, il faut savoir se démarquer pour tirer son épingle du rap game. Aucun problème pour Damso, qui a choisi de jouer la carte du jeu de piste pour surprendre toujours plus son public. Connu pour être très actif sur les réseaux sociaux, le rappeur bruxellois a surpris ses fans ce week-end en effaçant tout bonnement son compte Instagram de la Toile.

Pendant qu’une partie de son public cède à la panique, d’autres commencent à se dire qu’il y a anguille sous roche. Ces derniers avaient raison : cette disparition momentanée était en fait le premier signe d’un retour imminent du rappeur, moins d’un an après son dernier projet Ipséité, triple disque de platine.

Vous avez le titre.

Une publication partagée par DAMSOVNI (@thedamso) le

En effet, après avoir dévoilé le teaser d’un morceau inédit, c’est en fait le titre de son nouvel album qu’il a subtilement communiqué. À travers la simple capture d’écran d’un tweet plein de mystères. Ce tweet, c’est celui de l’un de ses followers qui relevait, dans l’une de ses récentes interviews, la signification du mot "lithopédion", à savoir "l’enfant pétrifié de sens". L’artiste a donc relayé cette capture d’écran en l’illustrant d’une légende explicite : "Vous avez le titre." Lithopédion sera donc le successeur d’Ipséité. Une annonce pour le moins inattendue qui a forcément provoqué l’effervescence parmi ses fans.

"Alors Damso, la sortie de Lithopédion, c’est pour quand ?" Forcément après cette première annonce, la question était sur les lèvres des followers, curieux. Au lieu d’apporter une réponse claire, l’artiste a préféré continuer à brouiller les pistes. Dans un nouveau tweet, il s’est simplement fendu d’une nouvelle énigme : "Vous l’avez déjà". C’est un fait, Damso semble définitivement vouloir s’amuser avec les méninges de son public.

Bingo, la ruche s’agite et pour les abeilles que sont ses fans, il ne subsiste aucun doute. La clef du mystère est quelque part au milieu de tous les caractères grecs qui avaient déjà fait parler d’eux sur Ipséité. Il n’a d’ailleurs pas fallu longtemps aux théoriciens pour entrer en scène. Et si le nouvel album de Damso, Lithopédion sortait ce vendredi 16 février 2018 ? Impossible me direz-vous. Je vous répondrais que c’est pourtant tout à fait plausible, arguments à l’appui.

Lithopédion, J-3 ?

Si vous suivez toujours, vous vous demandez peut-être, à ce moment de la lecture, ce que signifie précisément le terme Lithopédion. Ouvrons alors le Larousse, qui nous donne la définition suivante : "un embryon ou fœtus mort et calcifié." Le ton est donné, mais les auditeurs de Damso le savent, le glauque, c’est typiquement la sauce à laquelle il aime les manger. Le décor planté, passons désormais à la théorie. Portée par le twittos @onsenbatlescils, celle-ci semble tout à fait plausible.

Le théoricien en herbe s’est penché sur les précédents cas de Lithopédion dans l’Histoire. Le premier étant recensé en 1678, il ne lui aura pas fallu longtemps pour assembler le puzzle. La parole est à lui, permettez-lui d’exposer sa théorie.

Ce genre de message codé est peut-être cliché, mais ici, cela paraît bien gros pour n’être qu’une simple coïncidence. Toujours pas convaincus ? Il poursuit :

"L’alphabet grec est constitué de 24 lettres, les quatorze premières figurent sur la tracklist de son deuxième opus Ipséité. À ce sujet, Damso avait déclaré que cet alphabet n’était pas complet et qu’il serait partie intégrante de son futur troisième album, comme le confirme Genius. On peut donc affirmer sans trop se tromper que les dix lettres suivantes composeront la tracklist de Lithopédion."

Que vous soyez déjà convaincus ou encore dubitatifs, la lumière sur ce mystère sera, de toute manière, faite dans quelques jours. Si l’album sort bel et bien ce vendredi, il ne nous restera plus qu’à applaudir l’audace et le génie du rappeur belge. Dans le cas contraire, il pourra au moins se vanter d’avoir créé une sacrée hype. Une manière comme une autre de marquer l’histoire avant de passer à autre chose, lui qui pour la prochaine coupe du monde, a signé l’hymne des Diables Rouges.