En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Culture Clip : "Signatune" de DJ Mehdi, une vidéo culte au sommet du tuning

Dans Culture Clip, Konbini replonge dans les années MTV pour vous raconter l’histoire des vidéos qui ont marqué la musique. Alors que c'est aujourd'hui le sixième anniversaire de la mort du grand DJ Mehdi, retour sur le clip qui a forgé la légende, "Signatune".

Entouré de plusieurs coussins bleus, il se réveille soudainement et ouvre les yeux. Dans sa chambre sobrement décorée d'un poster d'une Golf, bleue elle aussi, il enlève son plaid cheval pour aller pousser de la fonte, alors encore en slip kangourou. Il s'échauffe, observe ses pectoraux se contracter dans le miroir de sa salle de bain, et prend un bol de céréales aux côté de ses parents dans le petit salon décoré de multiples trophées et autres photos de voiture customisées.

En partant, il embrasse sa mère. Une fois sa Honda orange bien nettoyée, il file à toute allure dans la ville. Il salue des passants avant de faire un crochet par un monument aux morts où il se recueille rapidement. Il débarque enfin sur un parking jonché de bolides. C'est là qu'aura lieu le duel avec la superstar du tuning du coin, un immense gaillard au crâne rasé qu'il ne faut pas emmerder. Un duel pour savoir qui a la meilleure sono.

Cette histoire, on la connait tous, forcément. Il faut dire que le clip de Romain Gavras pour habiller "Signatune" du grand DJ Mehdi version de Thomas Bangalter, moitié des Daft Punk, est une claque, une véritable claque qui nous hante depuis plus de dix ans maintenant.

Alors que Mehdi Favéris-Essadi nous a quittés il y a six ans maintenant, retour sur ce court métrage culte par bien des égards.

Une vraie histoire de pote

Romain rencontre Pedro, Mehdi et la clique Ed Banger au début des années 2000. C'est lui qui proposera à Mehdi de faire le clip de cette version de "Signatune" surpuissante, avec un concept déjà précis en tête. Ce dernier veut Olivier Barthélémy en acteur principal, qui accepte sans hésiter une seconde. Il faut dire que les deux sont proches depuis les années Kourtrajmé, où le premier mixait le son des courts métrages dans les studios de Nova grâce au deuxième. Olivier connaît également Mehdi depuis pas mal de temps, comme l'explique l'intéressé.

"Je le connaissais de nom et je connaissais surtout l'artiste parce que j'ai commencé en produisant du rap. Mais on a vraiment sympathisé à l'un des premiers Calvi on the Rocks, vers 2003-2004. On dormait dans la même chambre d'hôtel avec Romain et Mehdi. Il m'avait demandé de l'introduire avant son set à Calvi, c'était fou."

"Signatune" sera donc une histoire de potes, une vraie. Pour cela, Romain veut reproduire l'épisode culte de Stip-Tease, intitulé "135.3 db", où l'on suit un jeune homme passionné de tuning qui part en compétition pour savoir qui a la plus grosse sono.

L'idée, c'est d'adapter cette histoire en un truc plus cinématographique, volontairement le plus réaliste possible, avec des morceaux de vie. Contrairement à ce personnage un peu énervant, Olivier veut lui faire de son protagoniste une sorte de super-héros "beauf hyper américain mais stylé comme les américains savent si bien le faire, avec un décalage cheap, mais toujours avec cet aspect stylé" avant de rajouter :

"J'aime l'idée que dès que tu mets un jogging et que tu as une moustache, tout est beaucoup plus facile".

Romain contacte alors une bande de mecs habitués à ce genre de compétitions aux alentours de Lille pour qu'ils participent au clip. Mais les choses ne se passent pas comme prévu.

Olivier raconte :

"Après des semaines de préparations et de repérages, on se pointe très tôt là-bas. Tout est prêt. La personne qui s'en occupe nous avait dit qu'il était chaud. Et là, alors qu'il est 8 heures et qu'on doit commencer le tournage assez rapidement, le mec vient nous voir et nous dit : "les gars, c'est quoi cette histoire ? Genre vous êtes du FN".

En fait, il avait envoyé un mail à tout le monde en mode "ne venez pas, il y a un problème" parce qu'ils avaient essayé de nous joindre sur le numéro du site de Kourtrajmé. Pour déconner, on avait effectivement mis le numéro du standard du Front National sur le site. Sauf qu'ils l'ont pris au premier degré. Donc on explique au mec que c'était une blague, et finalement, on le convainc et il réussit à ramener tout le monde petit à petit. On a eu chaud".

Le ballet composé d'une cinquantaine de voitures se ramène au fil de la journée. Au final, le tournage dure deux jours seulement. "Personne ne fait de truc d'une telle qualité en deux jours mais c'est Romain, il est très fort" rajoute Olivier avec un large sourire. Et tout se déroule finalement très bien, ambiance détente et grosse blague, même avec l'imposant adversaire de Barthélémy qu'on retrouvera quelques années plus tard à la fin de Notre Jour Viendra (l'homme qui se fait dégager de sa voiture).

"Un petit moment de cinéma"

Mehdi aussi est là sur le tournage, en observateur. "Il était à fond, il surkiffait" raconte Olivier, avant de poursuivre :

"Il avait l'habitude des clips mais je crois que comme ils s'aimaient beaucoup avec Romain, il en attendait beaucoup tout en lui faisait vraiment confiance. D'ailleurs, la première version du clip, qui n'est jamais sortie, termine sur nous : Mehdi, Fafi, Romain et moi. On est sur le capot de "ma" voiture avec un travelling avant, qui se termine sur Mehdi.

Il ne l'a jamais sorti. Je me demande si c'est pas Mehdi qui trouvait que c'était hors de propos et qu'il fallait terminer sur l'histoire pour maintenir ce petit moment de cinéma. Mais c'est vrai qu'avec ce qu'il s'est passé, ça aurait eu une autre résonance. J'y pense beaucoup".

Sans réelle surprise, le clip est un carton. Assez rapidement, il dépasse le million de vues, ce qui à l'époque est un succès. La vidéo de "Signatune" reste aujourd'hui le plus grand succès de Mehdi. Il s'agit aussi d'une sacrée étape pour la carrière de Romain Gavras, qui fera le célèbre clip de "Stress" l'année d'après, son premier long en 2010 (Notre Jour Viendra) sans parler du sublime clip de "Bad Girls" pour M.I.A., de "No Church In The Wild" pour Jay Z et Kanye West ou plus récemment de "Gosh" pour Jamie XX.

En ce qui concerne Olivier, "Signatune" est devenu un truc à part, quelque chose d'extrêmement d'important pour lui, du point de vue de sa filmographie mais pas seulement : une étape personnelle. Même Thomas Bangalter, qu'il avait rencontré au détour d'une soirée un peu avant le tournage, lui envoie un message sur MySpace pour le remercier et le féliciter.

"Quand j'accompagnais Mehdi en soirée et que je passais derrière-lui pendant qu'il jouait, le gens me reconnaissaient et devenaient fous genre : "ah c'est lui". C'était hyper marrant. Et puis ça rebondissait avec tout ce que j'avais fait avec Kourtrajmé. Après, on m'a proposé plein de clips, principalement de rap, mais rien de vraiment intéressant".

Onze ans après "Signatune" et six ans après que Mehdi nous a quittés, le clip reste dans la mémoire de beaucoup de personnes comme l'un des plus beaux et plus percutants clips de ces dernières années.

<3 M ∞

Article écrit le 19 septembre 2016, mis à jour le 13 septembre 2017.