En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Coucou les gamers, le Razer Phone vient de sortir !

Vous le reconnaîtrez vite dans la rue : il ne ressemble à aucun autre.

(© Razer)

La marque américaine Razer est bien connue des gamers, notamment pour son hardware spécialisé : elle commercialise claviers, souris, casques audio, ordinateurs portables et ce qu’il faut en accessoires de consoles. Ne manquait que le smartphone. La chose est réglée depuis hier soir.

À Londres, le cofondateur et directeur général de Razer, Min-Liang Tan, a présenté devant un peu de presse et beaucoup de gamers enthousiastes le Razer Phone – qui tournera, évidemment, sous Android.

Les caractéristiques

Le Razer Phone est l’un des premiers smartphones à intégrer un écran avec un taux de rafraîchissement à 120 Hz. Celui-ci, couplé à une technologie maison baptisée "UltraMotion", permettra donc d’afficher plus d’images par seconde. L’expérience de jeu sera plus fluide et il faudra s’attendre à moins de soubresauts visuels. À propos de cet écran de 5,7 pouces, un mot est souvent revenu : "softness". Une promesse de douceur pour les doigts qui devrait, elle aussi, améliorer l’expérience de jeu.

Des soins tout particuliers ont aussi été apportés au son. Gamer ou pas, nous avons souvent fait ce constat : lorsque l’on tient un smartphone en main, les doigts bouchent souvent les haut-parleurs. Cela ne devrait plus se produire avec ce nouvel appareil. Situés de part et d’autre de l’écran, les haut-parleurs stéréo occupent toute la largeur du smartphone.

Le système est estampillé Dolby Atmos et certifié THX (pas si étonnant quand on sait que la marque fondée par George Lucas a été rachetée l’année dernière par Razer). Il n’y a pas de prise jack, mais le Razer Phone sera commercialisé avec un adaptateur USB-C/jack.

(© Razer)

Pour le reste, la liste des caractéristiques égale ce qui se fait de quasiment de mieux en termes de smartphone contemporain : processeur Qualcomm Snapdragon 835, 8 gigas de RAM, 64 gigas de stockage (avec possibilité de rajouter une carte microSD) et une double caméra de 12 mégapixels à l’arrière.

Avec ses 4 000 mAh, la batterie est aussi pleine de promesses. Selon Razer, elle permettrait de jouer en continu pendant 7 heures et de regarder des vidéos pendant un peu plus de douze heures. Et, cerise sur le lithium, elle se recharge en un peu plus d’une heure seulement.

Reste ce design, ô combien atypique. Alors que la concurrence verse dans la courbe et l’arrondi, le Razer Phone est une sorte de tank monolithique, rectangulaire, avec un châssis en aluminium. Il n’évoque aucun smartphone existant, ou presque : il rappelle le Robin, un téléphone lancé l’année dernière par la société Nexbit, qui fut rachetée dans la foulée par Razer. Ceci explique cela.

(© Razer)

Le prix

Le Razer Phone sortira en France le 17 novembre, au prix de 749 euros. Malgré ses bonnes performances, cela le rend moins cher que les iPhone 8 et X (dont les prix débutent, respectivement, à 809 et 1 159 euros) et le Galaxy Note 8 (1 009 euros).

Considérations

En 2017, les consommateurs ont dépensé plus d’argent dans les jeux vidéo mobiles que dans les jeux vidéo sur PC, Mac ou consoles. Il était donc normal que Razer essaie de se faire une place sur ce marché juteux. De fait, pour pousser la logique, Razer a annoncé quelques partenariats avec certains éditeurs – comme le chinois Tencent ou le japonais Square Enix – qui devraient sortir des jeux optimisés pour la technologie UltraMotion couplée aux 120 Hz.

Nul doute que, pour le moment, Razer a tout du portable de niche et ne cherche pas vraiment à concurrencer les impitoyables géants. Razer l’a suffisamment martelé pendant la keynote : tout est "for gamers, by gamers". Pour le moment.

Terminons par une interrogation : il n’a nulle fois été fait mention de réalité virtuelle ou de réalité augmentée, alors que la concurrence rivalise de démonstrations et d’annonces impressionnantes dans ces secteurs. Est-ce trop grand public pour Razer ? Est-ce trop tôt pour le Razer Phone ? L’avenir nous le dira.

slash, tech et médias.