En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

En concert à Mexico, Roger Waters s’attaque à Trump et au président Peña Nieto

Le chanteur de Pink Floyd s'en est pris ouvertement au président mexicain et au candidat républicain à la présidence des États-Unis.

Actuellement en tournée au Mexique, l’ancien Pink Floyd Roger Waters a offert une prestation particulièrement remarquée en ouverture du festival gratuit Foro Sol, sur la place de la Constitution, à Mexico. Devant une foule compacte estimée à 200 000 personnes, il a interprété des titres de l’iconique Dark Side of The Moon avant d’envoyer deux messages politiques forts.

Traduction : "Concert de Roger Waters ce soir, à Foro Sol, rempli de protestations."

Comme le rapporte le magazine Rolling Stone, Roger Waters s’est d’abord attaqué à Donald Trump. Alors qu'il chantait la chanson "Pigs", extraite de l'album Animals, des images du candidat républicain agitant une arme devant la Maison-Blanche, faisant le salut nazi, ou entouré de membres du Ku Klux Klan sont apparues sur l’écran géant installé sur scène. Les mots "Trump, tu es un connard" ont également été affichés en espagnol. Alors qu’un groupe d’enfants mexicains le rejoignait sur scène vêtus de T-shirts portant l’inscription "Abattez le mur", le chanteur a harangué la foule :

"Nous ne voulons pas d’un mur qui nous séparera les uns des autres, nous séparera de nos sœurs, de notre terre."

Traduction : "En direct du côté obscur de la Lune. La nôtre et la leur : la voix."

Il a ensuite clos son set en partageant un message de solidarité avec le peuple mexicain en s'adressant au président Enrique Peña Nieto.

"Monsieur le président, plus de 28 000 hommes, femmes et enfants ont disparu. La plupart depuis 2012, pendant votre mandat. Où sont-ils ? Que leur est-il arrivé ? Cette incertitude est cruelle."

Alors que les mots "Démission, maintenant" clignotaient derrière lui, Roger Waters a fait scander "Peña dehors !" à la foule.

Ecoutez votre peuple Monsieur le président. Les yeux du monde sont tournés vers vous

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet