En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Charcoal, un court-métrage puissant qui dénonce les ravages du colorisme

Découvrez la bande-annonce touchante de ce film qui aborde un phénomène largement ignoré.

Depuis plusieurs années, l’utilisation des crèmes blanchissantes est en constante augmentation. Utilisées par les gens de couleur, elles servent à stopper ou à ralentir la production de mélanine afin de blanchir la peau. Un désir qui ne vient pas de nulle part, mais bien d’une injonction de la société qui nous encourage à penser que "plus notre peau est claire, mieux c’est".

Dans son court-métrage baptisé Charcoal (qui signifie "charbon"), la réalisatrice haïtienne Francesca Andre dénonce les ravages du colorisme à travers le regard d’une petite fille, d’une adolescente et d’une femme.

(© Charcoal/YouTube)

Dans la bande-annonce du film, primé à plusieurs reprises, on peut entendre la chanson "Four Women" de Nina Simone, qui a récemment été samplée par Jay Z sur son titre "The Story of OJ". Les deux versions évoquent le colorisme d’une manière différente, nous rappelant au passage que le problème ne date pas d’hier et qu’il est toujours aussi présent. Ce phénomène inquiétant est intimement lié à l’idée, qui persiste dans nos sociétés, selon laquelle les blancs seraient "supérieurs".

La prochaine projection de Charcoal aura lieu lors du Festival du film africain de la Silicon Valley, qui se déroule actuellement en Californie. En attendant l’arrivée de ce court-métrage en France, découvrez la mélancolie qui émane de cette superbe bande-annonce :

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Evil dictator of taste