Au box-office, Black Panther pulvérise des records

Le dernier opus de Marvel défonce la concurrence – et détruit quelques records au passage.

Chadwick Boseman, aka Black Panther. (© Marvel)

Black Panther est désormais une référence. Pas seulement pour son casting majoritairement afro-américain, le fait qu’il s’agisse d’une adaptation cinématographique du premier super-héros noir dans les comics ou sa bande originale, supervisée par un certain Kendrick Lamar.

Ce lundi 19 février, les médias américains ont fait le bilan de son premier week-end d’exploitation. Le 18e film Marvel a, forcément, trusté la première place du box-office nord-américain. Il a aussi dépassé toutes les attentes financières, engrangeant 192 millions de dollars (environ 154 millions d’euros) en trois jours, entre le vendredi 16 et le dimanche 18 février – les pronostiqueurs prévoyaient 170 millions de dollars de recettes.

La somme devrait s’alourdir à la fin de ce lundi, avec 218,2 millions de dollars de prévus. En ce Presidents Day, jour férié aux États-Unis, Black Panther va enfoncer le clou de sa domination. Et jusque-là, voici les records qu’il a pulvérisés :

  • C’est le meilleur démarrage pour un film réalisé par un cinéaste afro-américain. Jusque-là, c’était F. Gary Gray qui détenait la première place avec Fast & Furious 8 et ses 98 millions de dollars de recettes en avril 2017.
  • C’est le meilleur démarrage pour un mois de février. Jusque-là, il était détenu par Deadpool, qui avait recueilli 152,1 millions de dollars le même week-end, en 2016.
  • C’est désormais le cinquième meilleur démarrage de toute l’histoire du box-office américain.

À noter qu’aux 192 millions de dollars au box-office nord-américain, il faut ajouter les 170 millions engrangés dans le monde entier. En quatre jours, Black Panther devrait probablement toucher les sommets financiers, avec près de 400 millions de dollars dans ses poches, dans la lignée des tentpole (ces immenses productions ciné dont l’efficacité financière doit être la plus élevée possible lors des premiers jours de son exploitation commerciale) les plus rentables du cinéma hollywoodien.

Réalisé par Ryan Coogler (Creed : L’Héritage de Rocky Balboa), le film voit le nouveau roi du Wakanda, T’Challa (Chadwick Boseman), être défié par certaines factions de son pays. Côté casting, on retrouve aussi Michael B. Jordan, Lupita Nyong'o, Martin Freeman ou encore Andy Serkis et Forest Whitalker.

Journaliste culture depuis 1956. Musique, cinéma et un peu de photographie.