Non, les musiciens ne meurent pas tous à 27 ans

Une étude menée par une professeur montre que les musiciens ne meurent pas à 27 ans comme le mythe veut bien nous le faire croire. 

Tout le monde a déjà entendu parler du Club des 27. Cette "communauté" réunit les musiciens qui sont malheureusement décédés à l'âge de 27 ans à l'instar de Jimi Hendrix, Janis Joplin, Kurt Cobain, Brian Jones et plus récemment Amy Winehouse.

Mais tous les musiciens ne meurent évidemment pas à 27 ans. C'est ce que démontre Dianna Theadora Kenny, professeur de psychologie et de musique à l'université de Sydney. Son étude, relayée par Vox, indique que les musiciens ont plutôt tendance à mourir à 56 ans. Sur les 11 054 artistes décédés entre 1950 et 2010, 1,3% sont morts à l'âge de 27 ans contre 2.3% à 56.

Musiciens

Ce n'est pas la seule chose que Dianna Kenny a mis en lumière grâce à ses recherches. Il semblerait que la mort prématurée de certains musiciens soit liée au genre de musique pratiqué. Dans le graphique présenté ci-dessous, on remarque que les punks, les metalleux, les rappeurs et les professionnels du hip-hop ont tendance à partir plus vite. En revanche, les plus résistants sont ceux qui font du jazz, du gospel ou encore du blues.

Musiciens 2

L'étude va encore plus loin en exposant les causes de mortalité les plus fréquentes chez les musiciens. Dans le monde du rap et du hip-hop, les artistes ont plus de chance de mourir par homicide (51% des artistes sont concernés). Le metal a le pourcentage le plus élevé de suicides avec 19%. La folk et le jazz connaissent quant à eux un nombre important de décès liés au cancer. Dianna Kenny explique :

Le genre de musique a été associé avec des causes de mortalité distinctes [...]. Cela suggère qu'une fois que quelqu'un fait son entrée dans l'industrie musicale, les effets du sexe et de l'âge sur la mortalité sont masqués par l'appartenance au genre musical et son style de vie correspondant.

Musiciens 3