Le distributeur Ad Vitam accusé de gonfler les notes de ses films sur AlloCiné

Selon Le Canard enchaîné, la société de distribution française serait aidée par une petite armée de cinéphiles très fidèles.

(Capture d’écran réalisée sur le site AlloCiné)

Ad Vitam gonflerait-il la cote de ses films sur Internet ? C’est la question que défend Le Canard enchaîné dans son édition du 7 février. À en croire l’hebdo, le distributeur français profiterait "d’une dizaine de cinéphiles désintéressés qui alimentent de leurs critiques le site commercial très fréquenté d’AlloCiné".

Tout est parti d’un post d’un utilisateur d’AlloCiné, publié le 15 novembre, dans la case des critiques spectateurs du film M, en salles le même jour. Avec le pseudonyme de "Maurice P.", il écrit à propos des commentaires postés soudainement sous le nouveau film de Sara Forestier :

"À 22 heures, le 15 novembre, jour de sortie du film, il y a 13 critiques écrites, dont 9 profils (Xavier G. ; Jerome D ; Juliette M ; Theo M ; Barbara C ; Henry B ; Alizée K ; Lulu B ; Juliette G) qui lui mettent la note de 5/5. Avouez que c’est généreux !

Mais quand on pousse la recherche un peu plus, on se rend compte que tous ces profils ont mis cette même note de 5/5 aux mêmes films, à savoir : En attendant les hirondelles, Un beau soleil intérieur, De toutes mes forces, Pris de court, Lumière l’aventure continue, Tout de suite maintenant, Good time, Le Prix du succès et tant d’autres. Étrange, non ? Or, qu’ont en commun tous ces films ? Attention le tour de magie… Eh bien, c’est le même distributeur : Ad Vitam.

Voilà donc un distributeur qui, plutôt que faire le pari de la qualité d’un film et d’une bonne exposition, passe son temps à balancer des fausses critiques avec des profils récurrents (et pas un ou deux en douce, non, plus des 2/3 des critiques spectateurs), pour faire artificiellement monter la moyenne… Bravo Ad Vitam, ça c’est du bon boulot !"

(Capture d’écran du site AlloCiné)

"Un super film"

Le Canard enchaîné a donc fait un test. À la sortie du film L’Échange des princesses de Marc Dugain le 27 décembre dernier, l’hebdo se rend compte qu’une flopée de critiques positives sont diffusées sur le site d’AlloCiné.

Les mêmes pseudos précédemment vus sur d’autres films distribués par Ad Vitam reviennent à la charge avec des notes de cinq étoiles et des critiques qui se font étrangement écho : les "costumes", les performances, les visages des "jeunes acteurs" et la lumière font partie des thèmes évoqués en chœur par ces internautes.

On retrouve ainsi Théo M., Barbara C. ou encore Henry B : tous ont mis une note de 5 étoiles, soit l’équivalent "chef-d’œuvre", selon le site spécialisé en cinéma :

(Capture d’écran AlloCiné)

(Capture d’écran AlloCiné)

(Capture d’écran AlloCiné)

(Capture d’écran AlloCiné)

On se rend compte que Vincent B. (capture d’écran ci-dessus) a un curieux palmarès quand on fait le tour de ses critiques de films ou les productions qu’il a pu noter. On retrouve ainsi, sur les 22 films critiqués, 19 films distribués par Ad Vitam. Et 19 fois la note de 5 sur 5 a été distribuée pour ces mêmes longs-métrages.

Une certaine Alizée R. est "détentrice du record" selon Le Canard enchaîné : "Sur 27 films critiqués depuis 2013, [elle] a vu 23 films distribués par Ad Vitam, décernant cinq étoiles à 18 d’entre eux, et jamais moins de quatre aux autres", explique le journal.

Contacté par Konbini, Ad Vitam n’a pas souhaité répondre à nos questions.

AlloCiné et les critiques : une longue histoire

Ce n’est pas la première fois qu’AlloCiné est au centre d’un cas comme celui-ci. En octobre 2015, le site était accusé par L’Avenir d’avoir modifié de manière méliorative les notes du film Nouvelles Aventures d’Aladdin (2015), réalisé par Arthur Benzaquen et avec Kev Adams.

Le quotidien belge précisait aussi que des critiques négatives concernant la production française avaient connu un destin mortifère et que le forum de discussions, normalement ouvert pour chaque film, était fermé, ce qui était régulièrement le cas pour des productions dites "sensibles" pouvant provoquer des réactions sexistes et xénophobes – pas vraiment le cas d’un film comme Nouvelles Aventures d’Aladdin.

Ainsi, on ne retrouvait que peu de critiques de presse (neuf seulement, contre une vingtaine d’habitude) tandis que de nombreux commentaires élogieux d’internautes (ou de spectateurs ?) provenaient de comptes récemment créés. Comme le précisait alors Le Monde, "la tendance s’est rééquilibrée […] avec des notes variant entre 0 et 1, ramenant […] la moyenne à 2,5/5".

À l’époque, AlloCiné avait tenu à répondre à ces accusations, déclarant le 19 octobre 2015 :

"Il est évident que certains groupes ("fans", "haters") ont tenté d’influencer la note, dans un sens comme dans l’autre, ceci étant accompagné notamment d’un nombre significatif de critiques à caractère antisémite, qui ont donc naturellement et heureusement été modérées."

"Un secret de polichinelle"

Télérama, dans un article intitulé "Des commentaires suspects sur AlloCiné : et ça vous étonne ?", n’hésitait pas à parler d’un "secret de polichinelle" :

"Dans le milieu du cinéma, c’est un secret de polichinelle : les professionnels de la profession n’ont pas seulement les yeux rivés sur les chiffres du mercredi 14 heures, ils ont aussi un paquet de pseudos (ou de stagiaires, selon leur budget) pour tenter d’ajuster l’avis des spectateurs d’Allociné. Un mauvais bouche à oreille ? Allez hop, Beberdu62, Daisy B ou PatV vont faire remonter la moyenne à grand renfort de 5 étoiles et de superlatifs."

Zoé Peyssonnerie, d’UFO distribution, affirmait ainsi que "dans le cas d’Aladdin, l’afflux de critiques positives au même moment paraît bizarre. Quand tu as une note cata, tu as tout intérêt à essayer de la remonter, mais c’est dangereux".

Journaliste culture depuis 1956. Musique, cinéma et un peu de photographie.