En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

À vos agendas : 25 films à ne pas louper pour les quatre derniers mois de l’année

Entre les blockbusters et les films d’auteur, d’ici à la fin de l’année, le grand écran va largement nous gâter.

Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve. (© Sony Pictures France)

En début d’année, nous avions partagé avec vous la liste des cinquante films qui nous semblaient immanquables. Les mois se sont écoulés et nous arrivons presque au dernier chapitre de 2017. Quatre derniers mois qui s’annoncent très chargés en sorties ciné et qui promettent déjà de combler notre soif cinématographique.

Mother ! – 13 septembre

Réalisé par Darren Aronofsky, qui avait marqué le grand public avec Black Swan en 2010, Mother ! est un thriller psychologique solide. Le cinéaste américain met en scène des personnages en couple, dont l’un est un élément dévastateur pour l’autre. Les acteurs, Javier Bardem, Jennifer Lawrence, Ed Harris et Michelle Pfeiffer sont justes. La réalisation plus que soignée souligne majestueusement la narration.

Good Time – 13 septembre

Il semblerait que Robert Pattinson signe le véritable virage de sa carrière, bien que l’acteur a déjà su prouver son potentiel sur plusieurs films, comme Cosmopolis ou encore The Lost City of Z. Réalisé par les frères Safdie (Lenny and the Kids) le long-métrage a été salué lors du dernier Festival de Cannes, où il a été nominé dans six catégories, dont celle du Grand Prix.

Le Redoutable – 13 septembre

Entre hommage et comédie, Le Redoutable revient sur une partie de la carrière de Jean-Luc Godard, le rebelle de la nouvelle vague française. Le réalisateur d’À bout de souffle sera incarné par Louis Garrel, qui semble avoir été fait pour ce rôle. Devant la caméra de Michel Hazanavicius (The Artist) on retrouvera également Stacy Martin (High-Rise), Bérénice Bejo (The Artist) ainsi que Micha Lescot (Saint Laurent).

Ça – 20 septembre

Nouvelle adaptation du roman éponyme de Stephen King qui, par ailleurs, aurait validé le film, Ça est le film d’horreur de la rentrée. Sous la direction d'Andrés Muschietti, le long-métrage – qui sera découpé en deux parties – reprendra l’histoire de ce club d’enfants plongés dans les ténèbres des égouts de leur ville, habités par une créature des plus redoutables.

A Ciambra – 20 septembre

Présenté lors de la Quinzaine des réalisateurs au dernier Festival de Cannes, A Ciambra est un drame italien réalisé par Jonas Carpignano et coproduit par Martin Scorsese. La bande-annonce se distingue par l’ambiance brûlante qui s’en dégage. La réalisation semble maîtrisée et le scénario paraît tout aussi soigné.

Stupid Things – 27 septembre

Nominé au Festival du cinéma américain de Deauville, Stupid Things est l'une des plus grosses attentes rendant hommage au cinéma américain indépendant. Sous la réalisation d’Amman Abbasi, jusqu’alors inconnu, Devin Blackmon incarne Dayveon, un jeune garçon de 13 ans. Souffrant de la perte de son grand frère et de la solitude qu’il ressent dans sa petite ville de l’Arkansas, le garçon va voir sa vie chamboulée lorsqu’il va rejoindre le gang du coin.

Blade Runner 2049 – 4 octobre

Suite du film culte de 1982 réalisé par Ridley Scott, Blade Runner 2049 est l'un des films les plus attendus de l’année. Avec son casting quatre étoiles – composé de Ryan Gosling, Harrison Ford ou encore Jared Leto – et son réalisateur prodigieux Denis Villeneuve (Prisoners, Sicario ou encore Premier Contact), s'il est à la hauteur de ses premières images disponibles dans les trailers, il sera sans aucun doute très réussi.

Kingsman : Le Cercle d’or – 11 octobre

Deuxième opus de la saga Kingsman, Le Cercle d’or reprendra là où les aventures du premier film se sont arrêtées. On retrouvera Gary (Taron Egerton), Merlin (Mark Strong) et Harry (Colin Firth) face à des difficultés qui pourraient changer le monde à tout jamais. Aux côtés d'une équipe d’élite américaine portée par l’agent Tequila (Channing Tatum), les agents du renseignement britanniques vont avoir du pain sur la planche.

Detroit – 11 octobre

Kathryn Bigelow revient après son remarqué Zero Dark Thirty (2012). La réalisatrice s’attaque à un sujet qui colle directement à l’actualité : les émeutes de l’été 1967 aux États-Unis. Dans un climat d’insécurité, des émeutes entre la communauté afro-américaine et les membres des forces de l’ordre éclatent à Détroit. Profitant de leurs privilèges, les policiers débarquent dans un bar clandestin et feront plusieurs victimes. Ce thriller dramatique sera porté par John Boyega (Star Wars).

Ouvrir la voix – 11 octobre

Le documentaire est un genre bien trop sous-estimé. Amandine Gay, pour sa première réalisation, donne la voix aux expériences sociales communes et individuelles des femmes noires issues de l’histoire coloniale européenne en Afrique et aux Antilles. Le film nous questionne sur la place de chacune au sein de la société, et les stéréotypes et clichés auxquels elles doivent faire face. Un documentaire bidimensionnel qui s’annonce essentiel.

The Square – 18 octobre

La Palme d’or du dernier Festival de Cannes a fait sensation sur la croisette. Et pour cause. Le réalisateur suédois Ruben Östlund dépeint, dans cette comédie dramatique, un protagoniste qui se retrouve face à ses propres contradictions. Alors qu’il défend ses valeurs avec beaucoup de conviction, le père de famille divorcé se voit propulsé dans un cercle vicieux dont il va difficilement sortir. La talentueuse Elisabeth Moss (Mad Men, The Handmaid’s Tale) figure également au générique.

Zombillénium – 18 octobre

Basé sur la bande dessinée créée par le Français Arthur de Pins, ce film d’animation présenté au dernier Festival de Cannes mais également au Festival international du film d'animation d’Annecy attise la curiosité. Dans ce parc d’attractions, on peut croiser de véritables montres qui connaissent, comme nous tous, des moments difficiles. Centrée sur Hector, la narration va prendre une autre tournure lorsque ce dernier, victime d’un souci technique, se verra lui aussi transformé en monstre.

Au revoir là-haut – 25 octobre

Albert Dupontel est très certainement l'un des meilleurs réalisateurs français. Avec cette adaptation du roman éponyme de Philippe Lemaitre, il signe un long-métrage de qualité à la réalisation vertigineuse et au scénario maîtrisé. Proportionnellement à son talent d’acteur, le cinéaste dirige ici l'un des talents les plus prometteurs de ces derniers temps : Nahuel Perez Biscayart (120 battements par minute). Laurent Lafitte, Niels Arestrup, Emilie Dequenne et Mélanie Thierry sont également au casting.

Logan Lucky – 25 octobre

Les premières critiques américaines en font déjà l'un des meilleurs films de l’année. Logan Lucky, nouvelle réalisation de Steven Soderbergh, met en scène deux frères incarnés par un duo improbable composé de Channing Tatum et Adam Driver. La bande-annonce laisse présager un film complètement dingue où l'on pourra également voir le James Bond Daniel Craig.

Thor : Ragnarok – 25 octobre

Haut en couleur et totalement explosif, le troisième opus du super-héros de Marvel sera plus fort et plus énervé que jamais. Seul dans la galaxie, le dieu d'Asgard pourra tout de même compter sur Hulk pour l'aider à vaincre Hela, la big bad de ce nouvel opus. Une parfaite mise en bouche avant Avengers : Infinity War.

A Beautiful Day – 8 novembre

Récompensé par le prix du scénario et le prix de l’interprétation masculine pour Joaquin Phoenix en mai dernier au Festival de Cannes, A Beautiful Day est un thriller dramatique. Quand la fille d’un sénateur disparaît et qu’un ancien vétéran se lance à sa recherche, ça donne un duo improbable confronté à la brutalité et à la violence de la vie. Remarqué et remarquable film.

Le Musée des merveilles – 15 novembre

On l’avait quitté avec le bouleversant Carol. Todd Haynes est de retour avec Le Musée des merveilles, présenté lors du dernier Festival de Cannes. Le film raconte, en deux temporalités différentes, le destin croisé de deux enfants animés tous les deux par leur plus grand rêve : celui de retrouver son père pour l’un et de rencontrer son idole pour l’autre.

Justice League – 15 novembre

Que serait une fin d’année sans un film de super-héros américain ? En tout cas, cette année va se clôturer avec une team de choc composée des héros de l’univers DC Comics. Wonder Woman (Gal Gadot), Superman (Henry Cavill) et Batman (Ben Affleck) seront aidés par leurs confrères pour combattre, une fois de plus, le mal. Chapeauté en grande partie par le réalisateur Zack Snyder, qui a dû renoncer au projet, le film a bénéficié de quelques modifications de Joss Whedon (Buffy contre les vampires).

Le Bonhomme de neige – 29 novembre

Adaptation du roman éponyme de Jo Nesbø, ce thriller policier signé Tomas Alfredson (Morse) met en scène le détective Harry Hole, chargé d’une enquête meurtrière sinistre. Porté par Michael Fassbender, qui campe le rôle principal, le film s’annonce glaçant. On pourra également retrouver Rebecca Ferguson (Mission Impossible : Rogue Nation), Charlotte Gainsbourg (Nymphomaniac) et J.K. Simmons (Whiplash).

Jeune Femme – 1er novembre

Porté par Laetitia Dosch (La Belle saison), le premier long-métrage de Léonor Serraille laisse place à la liberté. On suit l'histoire d’une jeune femme qui, après une longue absence, revient dans la capitale pour reprendre une vie un peu plus tranquille. Un nouveau départ marqué par des rencontres inédites, qui lui feront prendre conscience de certains aspects de sa vie.

Coco – 29 novembre

Comme d'habitude, Pixar arrive à nous émerveiller avec quelques images et ce n’est pas Coco qui échappera à la règle. Les premières images et les informations sur le synopsis sont déjà alléchantes. Au programme : de la musique, des couleurs et la famille. Tous les ingrédients de la recette Disney-Pixar qui a toujours fonctionné, et qui fonctionnera sans doute une fois de plus.

Bienvenue à Suburbicon – 6 décembre

Sixième réalisation de George Clooney, Bienvenue à Suburbicon s’annonce loufoque. Contrairement à Monuments Men (2014), qui placé les événements dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale, la narration se passe dans les années 1960. À la manière de Desperate Housewives, dans un quartier à l’apparence tranquille se cachent bien souvent des secrets et les résidents ont des comportements troublants. Matt Damon, Julianne Moore et Oscar Isaac seront de la partie.

Star Wars VIII : Les Derniers Jedi – 13 décembre

La sortie d’un Star Wars figure toujours parmi les plus attendues, ou est la plus attendue pour certains. Reprenant les événements là où ils s’étaient arrêtés dans l’épisode précédent, ce nouveau volet réunira une fois de plus les héros Rey et Finn, ainsi que les éternels Luke et Leia pour de nouvelles aventures. Pris dans une guerre intergalactique, les protagonistes feront des découvertes qui entraîneront des révélations choquantes sur le passé.

Closet Monster – 13 décembre

Première réalisation de Stephen Dunn, jeune Canadien de 28 ans, Closet Monster aborde des questions d’identité à travers un personnage solitaire et créatif. Après avoir été témoin d’un crime, Oscar tente de reprendre difficilement le cours de sa vie. Dans ce qui semble être un enchaînement de déceptions, il va faire la rencontre de Wilder. Potentiellement engagé, le long-métrage s’offre une bande-annonce intrigante.

The Florida Project – 20 décembre

Remarqué lors du dernier Festival de Cannes, The Florida Project est la nouvelle réalisation de Sean Baker (Tangerine). Le cinéaste y dresse le portrait d’une Amérique précaire où la richesse se trouve là où on ne l’attend pas. Avec un synopsis fort, se basant sur l’enfance et l’espoir, le réalisateur rend justice aux plus démunis. La fiction rencontre la réalité, et c’est sûrement ce qui a séduit les festivaliers cannois.