La baie du film La Plage restera finalement fermée pour une durée indéterminée

Quatre mois n’auront malheureusement pas suffi à améliorer la situation…

Leonardo DiCaprio dans La Plage. (© UFD)

En janvier dernier, le Phuket Gazette, un journal local thaïlandais, annonçait que Maya Bay, rendue célèbre par le film La Plage, allait devoir refuser les touristes qui envahissent l’île de Koh Phi Phi et détruisent l’écosystème local.

Le décor paradisiaque où Virginie Ledoyen, Guillaume Canet et Léonardo DiCaprio ont élu domicile il y a vingt ans est aujourd'hui victime de son succès. Les centaines de bateaux qui accostent et déversent des flots perpétuels de touristes ont nui à la biodiversité de la baie et plus particulièrement aux récifs coralliens. 80 % des coraux aux alentours ont ainsi été détruits, notamment en raison de la pollution des moteurs de bateaux et des touristes peu précautionneux. Aekawit Pinyothammanotai, le président du Conseil du tourisme de la province de Krabi, avait alors déclaré à la presse :

"Le nombre de touristes se rendant sur les plages de Krabi ne cesse d’augmenter, alors que les ressources n’ont pas évolué. Cela amène sur l’île beaucoup d’ordures, de bruit et de bateaux surpeuplés qui ont plus de chances de provoquer des accidents, et des dommages irrévocables pour l’environnement. Les départements impliqués doivent prendre des mesures pour limiter le nombre de visiteurs. Ils doivent demander aux compagnies de croisières de reporter le nombre de clients présents et une fois que le maximum est atteint, il faut attendre le jour suivant."

 

Six mois plus tard, les autorités thaïlandaises prenaient la décision de fermer l’accès par la mer à la baie de Maya pour la haute saison. Misant sur une amélioration rapide de la situation, les autorités prévoyaient une réouverture fin septembre. Une nouvelle législation devait alors être mise en place avec une limite journalière fixée à 100 bateaux et 2 000 touristes. Selon les experts, seule une interdiction permanente de l'accès à l'île permettrait la sauvegarde du récif corallien mais cette mesure avait alors été jugée trop radicale en raison de la dépendance de l’économie thaïlandaise au tourisme.

Quatre mois n’ont effectivement pas suffi pour que la nature reprenne ses droits. Face à ce constat, le département thaïlandais en charge des parcs nationaux, de la faune et de la préservation des plantes a donc décidé de maintenir la fermeture de la baie Maya aux bateaux pour une durée indéterminée. Selon Arnaud Simons, de l'ONG Ocean Quest Global "la réhabilitation de Maya Bay devrait durer au moins quatre ans [... ] mais nous ne doutons pas que les objectifs seront atteints à long terme."

Article écrit le 15 février 2018, mis à jour le 4 octobre 2018.