Les 10 films français les plus attendus de 2018

Parce qu’il n’y a pas que les blockbusters américains dans la vie, voici les dix films français que l’on attend le plus en cette nouvelle année.

La rédaction de Konbini a repéré dix films français qui ont de bonnes chances de marquer l’année ciné à venir : des comédies, des premiers longs, des films de genre… avec, évidemment, de belles têtes d’affiche ! De grands réalisateurs comme Claire Denis ou Jacques Audiard, notamment, vont présenter leur premier film entièrement tourné en langue anglaise, avec pour chacun un casting international de renom. Après le carton de Grave, l’an passé, on retrouvera quelques films de genre féministes et bien punchy. Pas de doute, 2018 va nous émerveiller en matière de cinéma.

#1. Sparring (31 janvier)

Mathieu Kassovitz, qui s’adonne depuis peu à la boxe, est bien décidé à montrer dans Sparring l’homme qu’il est devenu grâce à un savant mélange entre ses passions artistiques et sportives.

Derrière les promesses qu’il nous réserve sur le ring, l’acteur – qui se fait désormais appeler "Papa Kasso" – joue dans Sparring un grand sensible prêt à tout pour protéger sa famille. Un premier long-métrage subtil, aussi musclé que délicat, grâce auquel l’acteur Samuel Jouy gagnera sûrement ses galons de réalisateur.

#2. Revenge (7 février)

Ce film de genre s’offre des images aussi lumineuses que celles d’Ava. C’est beau, c’est bleu, rouge, rose, orange mais surtout dégoulinant de sang. Sous un soleil brûlant, une lolita (Matilda Lutz) se retrouve encerclée par une bande de mâles ingérables. La meute de loups dérape, commet l’irréparable et le rap and revenge devient bientôt la trame narrative.

À mi-chemin entre The Bad Batch et Kill Bill, le premier film de Coralie Fargeat va permettre au cinéma hexagonal de poursuivre son renouvellement.

#3. L’Empereur de Paris (12 décembre)

Vincent Cassel dans Mesrine : L’Ennemi public n° 1. (© La Petite Reine)

Il y a dix ans, Jean-François Richet et Vincent Cassel formait un duo mythique pour le diptyque Mesrine. Le réalisateur a décidé de faire de nouveau appel à l’acteur pour son nouveau long-métrage : L’Empereur de Paris. Jean-François Richet poursuit sa carrière avec une nouvelle adaptation à l’écran de la vie d’Eugène-François Vidocq, ancien bagnard devenu sous l’Empire chef de la sûreté parisienne puis détective privé.

De Paris au Nord de la France, l’aventurier fait les 400 coups. À tel point qu’il a inspiré de nombreux réalisateurs. Le pari est d’autant plus risqué qu’on a déjà vu Gérard Depardieu dans le rôle, en 2001, dans le Vidocq de Pitof. L’équipe du film a promis que le projet serait par ailleurs une leçon d’histoire.

Par curiosité et pour célébrer ces retrouvailles (après le plutôt gênant Un moment d’égarement), on fonce. C’est le principe de la seconde chance. À l’écran, il y aura toujours August Diehl (Inglorious Basterds, Diamant noir) et Denis Ménochet (Inglorious Basterds, Dans la maison) pour nous consoler, si jamais.

#4. Les Frères Sisters (date de sortie inconnue)

Couverture du roman de Patrick DeWitt. (© Ecco Publishing)

En s’expatriant de l’autre côté de l’Atlantique, Jacques Audiard semble bien décidé à nous surprendre. Cette valeur sûre du cinéma français, qu’on avait laissée avec Dheepan, nous sert maintenant un western bien sombre avec, cerise sur le gâteau, un casting XXL : Joaquin Phoenix, Jake Gyllenhaal, Riz Ahmed et John C. Reilly.

Adapté d’un roman de Patrick DeWitt, dont l’intrigue se déroule dans la Californie du XIXe siècle, le film de Jacques Audiard est entièrement réalisé en langue anglaise. Ce dépaysement linguistique et géographique signifie qu’il s’apprête à franchir une nouvelle étape dans sa carrière et personne ne voudrait rater cela.

Pour ceux que cela effraie, rassurez-vous, notre fierté cinématographique nationale s’intéresse toujours à la part animale et violente de l’être humain. Un dernier argument pour vous convaincre ? Jacques Audiard a encore une fois imaginé son film avec son fidèle scénariste Thomas Bidegain (Un prophète, De rouille et d’os).

#5. High Life (date de sortie inconnue)

Avec Good Time, Robert Pattinson a prouvé qu’il en avait bien fini avec son rôle de vampire ultra-sexy. À 31 ans, il s’émancipe et se tourne vers le cinéma d’auteur. Après David Cronenberg, il est maintenant recueilli par Claire Denis qui prépare son futuriste High Life. L’Anglais qui rend hystérique les adolescentes sera aux côtés de Juliette Binoche et du rappeur André 3000.

Rob is trying his new bedroom. #robertpattinson

Une publication partagée par Juliette Binoche (@juliettebinoche) le

Présenté comme un film sur des criminels purgeant leur peine, High Life lorgnera aussi du côté de la science-fiction. Les truands, pendant leur séjour en prison, participeront malgré eux à une mission spatiale gouvernementale, vouée à l’échec, se prêtant à tout un tas d’expériences pour faire avancer la science. Certaines scènes du film seront tournées à l’ESA (l’Agence spatiale européenne) et s’appuieront sur l’expertise de plusieurs astrophysiciens de renom.

Derrière ce pitch alléchant, la réalisatrice de Trouble Everyday prouve qu’elle reste active, un an après Un Beau soleil intérieur, présenté à la Quinzaine des réalisateurs au dernier Festival de Cannes. Comme Jacques Audiard, Claire Denis tournera pour la première fois intégralement en langue anglaise.

#6. Girls with Balls (date de sortie inconnue)

© C4 Productions

Film de genre féministe et déjanté, Girls with Balls suit une team de sept volleyeuses, les Falcons, prêtes à mettre une bonne raclée aux chasseurs de blondes qui les traquent, alors qu’elles sont perdues dans la nuit.

Après avoir fait ses armes sur Grave, Arès et Les Rencontres d’après minuit, Olivier Afonso, passe pour la première fois derrière la caméra. Il pourrait devenir une nouvelle valeur sûre du cinéma français, en franchissant la barre de la réalisation. Le cinéaste s’est aussi offert la voix d’Orelsan, dans le rôle du narrateur. On nous a confié que ce film, encore confidentiel, sera rock’n’roll, drôle et sanglant… À en croire le visuel, et son gros clin d’œil à Boulevard de la mort, on s’attend à un film tarantinesque.

#7. L’Échappée (date de sortie inconnue)

© Chi-Fou-Mi

César du meilleur espoir masculin en 2016 pour La Tête haute, Rod Paradot n’est jamais réapparu à l’écran depuis. Pendant deux ans, il ne cachait pourtant pas qu’il bossait comme un dingue, notamment aux côtés d’une nouvelle génération de comédiens : Ken Samaras, alias Nekfeu, Joséphine Japy (révélée dans Respire de Mélanie Laurent) ou encore Karidja Touré (Bande de filles).

Dans L’Échappée, road trip épousant les lois de la romance, les personnages viennent d’univers très différents, ne visent pas les mêmes objectifs mais vont apprendre les mêmes leçons, au cœur d’un port en déclin. Réalisé par Mathias Pardo, le film viserait le Festival de Cannes et sortirait probablement en mars ou en avril.

#8. L’amour est une fête (date de sortie inconnue)

© Mars Films

Les deux BFF Guillaume Canet et Gilles Lellouche (qui a dû se trouver un nouveau jumeau maléfique depuis que Jean Dujardin a explosé) se retrouvent dans un buddy movie. Réalisé par Cédric Anger (La prochaine fois je viserai le cœur), L’amour est une fête nous invite dans le milieu porno des années 1970, et restitue fidèlement l’insouciance de l’époque, avant le triste avènement du sida.

Surtout connu pour La prochaine fois je viserai le cœur, avec déjà Guillaume Canet pour tête d’affiche, Cédric Anger est un ancien critique des Cahiers du cinéma. Il a marqué les esprits en 2017 avec deux scénarios de films incontournables : le premier film de Nekfeu, Tout nous sépare et la dernière réalisation d’André Téchiné, Nos Années folles.

#9. Au poste (date de sortie inconnue)

© Diaphana

Il ne nous a jamais déçus, avec son univers singulier. Mr. Oizo est aussi brillant dans la musique que son alter ego, Quentin Dupieux, au cinéma. Après Steak, Rubber, Wrong Cops et Réalité, le cinéaste français le plus décalé de notre époque promet de nous épater une fois de plus avec un huis clos intitulé Au poste.

Il s’entoure de talents à son image : Benoît Poelvoorde, Orelsan, Grégoire Ludig (du Palmashow), Albert Dupontel, Vincent Macaigne et Anaïs Demoustier. Entre les murs du commico, tout ce beau monde devra résoudre un meurtre.

#10. Le Monde est à toi (date de sortie inconnue)

Une histoire de drogue pleine d’adrénaline, signée Romain Gavras. Il n'en faudra (presque) pas plus pour se bousculer dans les salles. Le fils de Costa-Gavras n’avait pas remis un pied dans le cinéma depuis le culte Notre jour viendra il y a maintenant huit ans ! Très occupé par la musique (les clips de M.I.A., Jay Z et Kanye West, entre autres), le voilà de retour avec son compère Vincent Cassel.

Le cofondateur du collectif Kourtrajmé a également convié Isabelle Adjani, Oulaya Amamra (César du meilleur espoir féminin pour Divines), François Damiens et Karim Leklou sur son plateau. Vendu comme une histoire déjantée, Le Monde est à toi reste pour le moment, bien à l’ombre des projecteurs. On attend avec impatience les premières images du film, pour un aperçu de l’ambiance et évidemment, une date de sortie.

Le meilleur de la Pop Culture,
tous les jours avec Konbini.

Abonne-toi !