En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Tour Paris 13 : bilan d'un phénomène street-art

Demain à 20 heures, la Tour Paris 13, évènement phare de la rentrée culturelle, fermera ses portes. L'occasion de poser la question "de l'après" en vidéo.

Tour Paris 13

Illustration à gauche, pixaçao à droite (Capture d'écran de la vidéo)

Des files à n'en plus finir, des visiteurs à la pelle et une renommée faisant dire à certains que Paris est en passe de devenir la capitale du street-art : la Tour Paris 13 est une réussite. Plus encore l'aspect inédit de l'intiative qui, espérons-le, a ouvert des personnes à cette pratique artistique longtemps perçue comme de la détérioration pure et dure.

Pour ce qui est des chiffres, Mehdi Ben Cheikh, en charge de l'évènement et dans une interview donnée au quotidien 20 Minutes, évoque près de 1000 visiteurs accueillis chaque jour dans les murs de l'immeuble se dressant sur les berges de la Seine. Un chiffre moindre quand on pense aux heures d'attente qu'il fallait accepter pour arpenter les neuf étages de la Tour.

Et pour cause : seulement 49 personnes étaient en droit d'être dans le bâtiment en même temps. Ce qui fait dire à Mehdi Ben Cheikh :

On n’a pas une organisation muséale [...]. La préfecture nous a imposé ces restrictions, mais on arrive à 1.000 visiteurs par jour.

En somme, 30 000 personnes pour un mois d'exposition.

Mehdi Ben Cheikh s'explique sur sa démarche pour la Tour Paris 13 (Capture d'écran de la vidéo)

Et si la Tour a été visitée par bien peu des curieux qui se massaient à sa porte,  il est sûr que le souvenir de l'évènement restera pour ce qui est probablement le premier évènement "grand public" de street-art dans la capitale. Une réussite pour Mehdi Ben Cheikh qui depuis deux ans milite pour l'ouverture d'un musée à ciel ouvert dédié aux arts de la rue dans le XIIème arrondissement.

Mais au-delà les chiffres, plusieurs choses méritent d'être précisées.

Tour Paris 13 : l'heure du bilan en vidéo

À en croire la vidéo publiée par Beyonder, la Tour Paris 13 fut également une histoire d'hommes qui se sont retrouvés autour d'une passion commune : la bombe, les coulures, les jolies lettres et les illustrations lumineuses.

On voit ainsi Mehdi Ben Cheikh, directeur de la galerie Itinérrance et conservateur de la Tour, parler de la genèse du projet, de son idée sous-jacente mais également du futur, à commencer par la nécessaire constitution d'une mémoire numérique des oeuvres présentées dans ce cadre (en partenariat avec La Blogothèque qui propose de voter pour l'oeuvre préférée de la Tour et qui devrait proposer sous peu un webdoc sur le sujet) et la destruction prochaine de l'édifice. À en croire l'intéressé, elle sera réalisée dans les "règles de l'art", sous la forme d'une performance. Affaire à suivre.

Pour le reste il faut avouer qu'il est également plaisant d'avoir le "mot" des artistes sur cette expérience inédite.

LEK, SOWAT, ROTI et LEGZ à la Tour Paris 13 - Crédit Image Duke And Dude

Au cours des ces presque 11 minutes d'interviews on croise C215, l'homme aux chats, LEK et SOWAT, les maîtres des sous-sols de la Tour Paris 13 ou encore Shuck 2 qui confie sa difficulté d'appréhender un espace aussi exigu qu'une chambre pour faire vivre ses créations d'habitude XXL.

Bref, une bonne manière de clore le sujet, et de faire le deuil d'une initiative exceptionnelle. Et de constater que Mehdi Ben Cheikh ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Espérons que la nouvelle surprise arrive vite.

Tour Paris 13 / Itinerrance Gallery Paris / Interviews ( 01/10 - 31/10 ) from BEYONDER on Vimeo.

Culture urbaine et Musique actuelle.