Julien Coquentin met le street-art en scène

43 Shares

Le photographe français Julien Coquentin convoque des oeuvres de street-artists comme décor à des mises en scène. Habile. 

Julien Coquentin

Julien Coquentin est venu tard à la photographie. Âgé de 37 ans, c’est en 2007 qu’il a commencé à prendre des clichés pour une production assez régulière : depuis qu’il a touché un objectif, le français organise une exposition par an.

Et après s’être intéressé à la forêt vierge de Malaisie (et la déforestation qu’elle subit) avec la série Green Wall, ainsi qu’à l’atmosphère singulière des matins d’hiver du côté de Montréal (le projet s’appelait Early Sunday Morning et avait reçu un écho important ainsi qu’une bonne réception), Julien Coquentin a décidé de faire sien le street-art.

Mais comme objet documentaire, ni comme élément urbain comme un autre. Non. Il a choisi le chemin de la mise en scène, utilisant ces peintures murales comme décors. Le centre de son travail reste un “sujet humain” mais sublimé par la pause prise devant un mur coloré.

Dans les clichés (un peu enfantins) de Julien Coquentin, on retrouve un petit chaperon rouge, un plongeur du dimanche, ou encore un enfant abrité sous un parapluie trop grand. C’est frais. Ça donne le sourire.

Julien Coquentin – Draw Me A Wall

On vous conseille également : 

43 Shares

Culture Urbaine - Musique Actuelle.

> Posts : 1037

Je veux recevoir plus de news !

Inscrivez-vous à la Newsletter Konbini,
et ne ratez plus jamais une info.