Sortie de Paranormal activity 5 : fast-food cinématographique

1 Shares

La Paramount vient de faire une annonce : Paranormal Activity 5 est en préparation et sortira le 25 octobre 2013. Ode à la Business Activity.

Les fans de Paranormal Activity vont devoir attendre le prochain Halloween pour de nouvelles frayeurs. Mais la bonne nouvelle c’est qu’un énième épisode voit le jour pour leur plus grand plaisir et celui des producteurs qui ont fait de la répétition un savoir-faire lucratif. Le dernier Paranormal Activity a seulement coûté 5 millions dollars pour un bénéfice de 135 millions. Le premier n’avait coûté que 13 500 dollars et rapporté plus de 110 000 dollars avec seulement 7 jours de tournage. L’histoire d’un jackpot !

Un concept ultra-marketisé

Paranormal Activity, c’est un concept : un rendu brut pour plus de réalisme et une tension dramatique qui va crescendo. La suggestion remplace l’acquis cinématographique ce qui active l’imagination. Ca a marché pour Les dents de la mer et pour le Projet Bair Witch : le réalisateur et producteur Oren Peli a tenté de reproduire la même chose dans une maison. Quand on lui demande de raconter la genèse du film, il a cette réponse :

Je voulais réaliser un film qui symbolise la tendance du cinéma de genre de la génération actuelle, tout comme on a dit qu’après Psychose, on ne pourrait plus jamais prendre de douche, ou qu’après Les Dents de la Mer ou Open Water en eaux profondes, on ne pourrait plus nager dans la mer, ou encore qu’après Le Projet Blair Witch on ne pourrait plus camper dans les bois. Je me suis dit qu’on ne pouvait plus dormir dans sa propre maison.

Après le succès du premier volet, la Paramount développe toute une stratégie de buzz avec teasers et autres campagne sur Facebook. Des anecdotes se racontent : Steven Spielberg aurait par exemple eu la frousse pendant une projection privée chez lui. Au même moment, il se serait retrouvé enfermé dans sa chambre. C’est toujours bon pour la crédibilité….

Mais qu’en est-il vraiment ? Paranormal Activity rapporte financièrement autant qu’un blockbuster basique. Mais est ce que le nombre d’entrées d’un film ou de vues YouTube est forcément signe de qualité ?

Franchise du cinéma fast-food

Les producteurs de Paranormal Activity en ont fait une franchise cinématographique. Le principe de la franchise, c’est d’abord une recette bien ficelée placée au coeur d’un système financier en rodage permanent. Une peu comme les franchises McDo reposant sur une basse gastronomie qui a pourtant le don d’en rendre accro certains grâce à : un cadre spécifique, un goût prononcé pour la publicité comme les teasers d’arrivée de nouveaux produits qui coûtent peu mais se vendent chers.

Teasing, publicité, ultra communication, volets 1,2,3,4,5. Paranormal Activity c’est un peu la junk food du cinéma d’horreur. Avec en prime, une sauce salsa et un “Latin spin-off” prévu pour une version espagnole. Oui, ça donne à rire mais ce n’est pas sans révéler l’essoufflement du cinéma hollywoodien qui préfère le recyclage à la création. Pour ceux qui douteraient, Box Office Mojo a réalisé cette infographie sur l’évolution de la créativité cinématographique entre 1981 et 2011.

Ainsi, même si Paranormal Activity est loin d’être la panacée du film d’horreur, il s’inscrit dans le processus efficace de la machine hollywoodienne. Très peu créatif certes, mais il rapporte. Pour les vrais frissons, allez faire un tour ici ou .

1 Shares

Oeil à tête chercheuse. Postée à l'Observatoire du 100ème étage et sur rooftop.fr

> Posts : 631

Je veux recevoir plus de news !

Inscrivez-vous à la Newsletter Konbini,
et ne ratez plus jamais une info.