En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

343 connards : le site qui répond aux 343 salauds

Le Manifeste des 343 salauds connait une réponse virtuelle avec un site : 343 connards. Il permet aux internautes de répondre aux signataires de la pétition.

343 salauds

(Capture d'écran du site 343connards.com)

La polémique autour du Manifeste des 343 salauds ne fait que commencer. Elle se poursuit aujourd'hui avec un site web, intitulé 343 connards, qui donne la possibilité aux internautes possédant un compte Twitter d'envoyer des messages aux personnalités qui ont accepté de mettre leur nom sous la pétition "Touche pas à ma pute". En sous-titre, il est écrit : "Réponds à ton connard ! Alors clique !".

Un tweet déjà composé indique : "Salut [la personne indiquée], aucune femme n'est ta pute, connard ! #343connards #343salauds". Le site permet pas d'envoyer des messages aux 19 personnalités ayant signé la pétition. Parmi elles, le journaliste Eric Zemmour, l'humoriste Nicolas Bedos, l'avocat de DSK Richard Malka, l'écrivain Basile de Koch ou encore le rédacteur en chef de Causeur Marc Cohen.

Leur compte Twitter s'en souviendra.

(Capture d'écran du site 343connards.com)

Une polémique pour un manifeste

La pétition des "343 salauds" sera publiée dans le Causeur de novembre et sera intitulée “Touche pas à ma pute ! Le Manifeste des 343 salauds”. Elle proteste contre la proposition de loi déposée le 14 octobre dernier pour la pénalisation des clients de la prostitution.

Elisabeth Lévy, directrice de la rédaction de Causeur (une publication à dominante conservatrice), journaliste et polémiste, déclare avoir publié le Manifeste des “343 salauds” pour“répondre à l’envie d’emmerder les féministes d’aujourd’hui” 

Journaliste culture depuis 1956. Musique, cinéma et un peu de photographie.